Autour de Spiennes

Le blog des mines néolithiques de Spiennes et de l'archéologie en Wallonie

4 mars 2012

Le Génome de Ötzi décrypté

Filed under: NĂ©olithique,Publications — Jean-Philippe Collin @ 0:00


La revue Nature vient de publier un article consacrĂ© au dĂ©cryptage du gĂ©nome de Ă–tzi, the Iceman. Pour rappel, OtzĂŻ a Ă©tĂ© dĂ©couvert dans les Alpes en 1991, congelĂ© depuis 5300 ans. L’homme du chalcolithique a notamment fait beaucoup parler de lui Ă  cause des circonstances douteuses de sa mort et Ă  la qualitĂ© de son Ă©quipement (il a succombĂ© d’une flèche dans le haut du dos). Nous savions dĂ©jĂ  qu’il mesurait 1.60 m, est dĂ©cĂ©dĂ© Ă  45 ans, avait des caries et prĂ©sentait un durcissement des artères.

D’un point de vue gĂ©nĂ©tique, le premier sĂ©quençage du gĂ©nome mitochondrial a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© en 2008 et avait mis en Ă©vidence la prĂ©sence de mutations actuellement inconnues des populations actuelles en Europe.

Afin de dĂ©velopper notre connaissance de cet individu, l’Ă©quipe du Dr Albert Zink ( Institute for Mummies and the Iceman, Eurac (Bolzano)) a rĂ©alisĂ© une nouvelle batterie d’observations rĂ©alisĂ©es grâce Ă  de l’ADN nuclĂ©aire prĂ©levĂ© au bassin de Ă–tzi. Ce dernier avait les yeux bruns, Ă©tait de groupe sanguin « O », Ă©tait intolĂ©rant au lactose et avait des prĂ©dispositions Ă  des maladies cardio-vesculaires. Il est le premier cas documentĂ© infectĂ© par Borrelia burgdorferi (bactĂ©rie Ă  l’origine de la Maladie de Lyme) et un haplotype montre que ses ancĂŞtres Ă©taient issus du Proche-Orient.

Quand au durcissement des artères et les dĂ©pĂ´ts de calcium observĂ©s par imagerie magnĂ©tique, ils s’expliqueraient probablement par des variations gĂ©nĂ©tiques. A. Zink prĂ©cise « Il [Ă–tzi] n’Ă©tait pas obèse et Ă©tait très actif, ce qui laisse penser qu’il n’avait pas beaucoup de risques de dĂ©velopper une calcification. Il aurait probablement dĂ©veloppĂ© ce problème en raison d’une prĂ©disposition gĂ©nĂ©tique»

Malheureusement, les donnĂ©es concernant sa « gĂ©nĂ©alogie » restent imprĂ©cises. Il semble cependant que son chromosome Y prĂ©sente des mutations que l’on retrouve uniquement chez les Sardes et les Corses. Je vous invite Ă  regarder cette vidĂ©o-interview de A. zink

Note : l’image proposĂ©e ci-contre est la reconstitution de Ă–tzi prĂ©sentĂ©e au South Tyrol Museum of Archaeology. Elle a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e par les frères Kennis, auteurs de Spyrou.

Sources :
Nature

Powered by WordPress