Autour de Spiennes

Le blog des mines néolithiques de Spiennes et de l'archéologie en Wallonie

28 février 2013

Dimanche 3 mars 2013 – AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale de la SociĂ©tĂ© de Recherche prĂ©historique en Hainaut (SRPH)

Filed under: SRPH — Jean-Pierre LIPPUS @ 9:09

Le dimanche 3 mars 2013 Ă  14H00, se tiendra l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale ordinaire annuelle
à La Maison des Ateliers, BainsDouches, rue de Malplaquet  12
à 7000 MONS (prùs de la Place Nervienne, voir plan d’accùs)

Ordre du jour :

‱ PrĂ©sentation des activitĂ©s en 2012. PrĂ©visions 2013
‱ Rapport de la trĂ©sorerie, approbation des comptes 2012 et budget 2013
‱ DĂ©charge aux administrateurs et nomination d’administrateurs

Tout membre de la sociĂ©tĂ©, majeur, peut poser sa candidature Ă  un poste d’administrateur. La S.R.P.H., en tant
qu’association sans but lucratif, est gĂ©rĂ©e par un conseil d’administration composĂ© de six administrateurs, au moins et de neuf
au plus, membres de l’association (art.7). Les membres du conseil d’administration, aprùs appel des candidatures, sont
nommĂ©s par l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale. Le mandat d’administrateur, en tout temps rĂ©vocable par l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale sans que
celle-ci doive motiver ou justifier sa décision, est de trois ans (art. 8).

Les administrateurs exercent leur fonction gratuitement. Les frais exposĂ©s dans l’accomplissement de leur mission
pourront cependant ĂȘtres remboursĂ©s (art 9). Les administrateurs ne contractent, en raison de leur fonction, aucune obligation
personnelle et ne sont responsables, vis-Ă -vis de l’association, que de l’exĂ©cution de leur mandat (art. 10).
Nous rappelons que seuls les membres en rĂšgle de cotisation peuvent voter Ă  l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale.
Lien vers : Convocation AG

AccĂšs gratuit aux deux communications ainsi qu’Ă  la confĂ©rence

28 fĂ©vrier 2013 – Rappel confĂ©rence de Marcel Otte Ă  LiĂšge

Filed under: ConfĂ©rences,Paleo et MĂ©so — HĂ©lĂšne Collet @ 6:06

Affiche-Otte2

27 février 2013

14 mars 2013 – confĂ©rence « Au fil du silex, la prĂ©histoire du bassin de Mons » Ă  Saint-Ghislain

web_conf-Prehist-Saint_Ghis
Le jeudi 14 mars 2013 Ă  20h, HĂ©lĂšne Collet, archĂ©ologue au Service public de Wallonie & Jean-Philippe Collin, archĂ©ologue de la SociĂ©tĂ© de Recherche prĂ©historique en Hainaut prĂ©senteront une confĂ©rence intitulĂ©e « Au fil du silex, la prĂ©histoire du bassin de Mons » au Cercle d’Histoire et d’ArchĂ©ologie de Saint-Ghislain et de la rĂ©gion.

Résumé
Les caractĂ©ristiques gĂ©ologiques du bassin de Mons en font une rĂ©gion riche en silex. Depuis la prĂ©histoire la plus ancienne jusqu’au NĂ©olithique, de nombreuses traces d’occupations tĂ©moignent de l’attrait suscitĂ© par cette ressource auprĂšs des hommes prĂ©historiques. Tout naturellement, c’est donc le silex qui sera le fil conducteur de cet exposĂ©. AprĂšs avoir briĂšvement Ă©voquĂ© les conditions gĂ©ologiques dans lesquelles ces roches se sont formĂ©es. La prĂ©sentation dĂ©bute, il y a un peu plus de 400 000 ans, Ă  Spiennes, au sud du Bassin de Mons. Nous parcourrons ensuite les grandes Ă©tapes de la prĂ©histoire, et les vestiges les plus importants, que recĂšle le bassin de Mons pour nous arrĂȘter au NĂ©olithique sur les derniers utilisateurs de silex et les nombreuses exploitations de silex qu’ils ont creusĂ©es aux alentours de Mons.

OĂč :
Foyer culturel de Saint-Ghislain (salle Ă  l’étage)
Grand Place, 37
7330 Saint-Ghislain

Quand :
Début des conférence à 20 heures

Site web et contacts : Cercle d’Histoire et d’ArchĂ©ologie de Saint-Ghislain et de la rĂ©gion

26 février 2013

ERAUL – dĂ©stockage de mars 2013

eraulA partir du 1er mars 2013, l’universitĂ© de LiĂšge vous propose des prix rĂ©duits sur les livres des Ă©ditons Eraul!
Du numĂ©ro 8 au numĂ©ro 126, en dehors des numĂ©ros faisant l’objet d’une offre ci-dessous, les volumes sont au prix de 5euros!
Pour les autres volumes en voici la liste avec les prix:

Bilans quinquennaux (119€) –> Offre spĂ©ciale Ă©tudiants : 50€ / Grand public : 70€ + forfait d’envoi Ă  calculer

1. ERAUL 130 : Le PalĂ©olithique supĂ©rieur europĂ©en. Bilan quinquennal 2006-2011, U.I.S.P.P. Commission VIII (RĂ©union de FlorianopĂłlis, sept. 2011), LiĂšge, 2013, 167 p. – 35€
2. ERAUL 115 : Le PalĂ©olithique supĂ©rieur europĂ©en. Bilan quinquennal 2001-2006, U.I.S.P.P. Commission VIII (RĂ©union de Lisbonne, sept. 2006), LiĂšge, 2006, 153 p. – 25€
3. ERAUL 97 : Le PalĂ©olithique supĂ©rieur europĂ©en. Bilan quinquennal 1996-2001, U.I.S.P.P. Commission VIII (RĂ©union de LiĂšge, sept. 2001), 2001, 171 p. – Ă  tĂ©lĂ©charger au format pdf sur notre site (Ă©puisĂ©)
4. ERAUL 76 : Le PalĂ©olithique supĂ©rieur europĂ©en. Bilan quinquennal 1991-1996, U.I.S.P.P. Commission VIII (RĂ©union de ForlĂŹ, sept. 1996), 1996, 380 p. – 32€
5. ERAUL 52 : Le PalĂ©olithique supĂ©rieur europĂ©en. Bilan quinquennal 1986-1991, U.I.S.P.P. Commission VIII (RĂ©union de Bratislava, septembre 1991), 1991, 369 p. – 27€
(more…)

25 février 2013

Exposition – Les IdĂ©es Reçues de la PrĂ©histoire

Ideees_Recues_PrehistoireDu mardi 19 mars au samedi 15 juin 2013

La pĂ©riode prĂ©historique est souvent mal connue. PĂ©riode Ă©loignĂ©e, elle est parfois perçue « en vrac », comme tout ce qui a prĂ©cĂ©dĂ© l’AntiquitĂ©. C’est pourquoi l’Espace archĂ©ologique municipal propose une exposition montrant, Ă  la fois les idĂ©es reçues qu’un grand nombre de nĂ©ophytes ont sur la PrĂ©histoire, mais Ă©galement les recherches et les travaux scientifiques qui permettent de rĂ©tablir la vĂ©ritĂ©.

Ainsi, lorsque l’on pense Ă  la PrĂ©histoire, c’est l’image des dinosaures, ces reptiles parfois gigantesques, qui s’impose. Pourtant, c’est une grande erreur
 Certains singes (chimpanzĂ©s, bonobos
) sont trĂšs proches de nous sur les plans morphologique et comportemental, mais cela ne fait pas d’eux nos ancĂȘtres
 Il est communĂ©ment admis que Lucy, une Australopithecus afarensisdĂ©couverte en 1974 en Ethiopie, est la premiĂšre femme. Pourtant, cette affirmation est contestable Ă  plusieurs Ă©gards
 Les hommes prĂ©historiques sont souvent dĂ©signĂ©s par l’expression « hommes des cavernes » et cependant ils n’ont pas vĂ©cu uniquement dans des grottes
 Quant aux menhirs, les romantiques du XIXe siĂšcle ont attribuĂ© leur Ă©rection aux Gaulois. Si cette idĂ©e est largement rĂ©pandue grĂące au plus cĂ©lĂšbre des tailleurs de menhirs : ObĂ©lix, nous savons aujourd’hui que ces monuments mĂ©galithiques datent du NĂ©olithique !

Espace archéologique municipal Aristide Fabre
Maison de la Mer, 50 rond point Saint-Exupéry, 83240 Cavalaire-sur-Mer
E-mail : archeologie@cavalaire.fr
Liens vers l’article complet

24 février 2013

Scéance SPF : Ressources lithiques, productions et transferts entre Alpes et Méditerranée

Filed under: ConfĂ©rences,Institutions,NĂ©olithique,Paleo et MĂ©so — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

webrecadre-ppt.jpgJeudiI 28 vendredi et 29 mars 2013

Organisateurs : Didier Binder,Antonin Tomasso, Gabriele Martino, Nicolas Naudinot

Depuis plusieurs annĂ©es, et Ă  la suite des impulsions donnĂ©es au cours des annĂ©es 1980, les recherches portant sur la caractĂ©risation des matiĂšres premiĂšres lithiques se sont dĂ©veloppĂ©es, dans le Sud de la France comme en Italie. Ă  la base de l’étude techno-Ă©conomique des productions lithiques, ces approches contribuent Ă  une meilleure connaissance des ,, des transferts et, plus largement, des sociĂ©tĂ©s prĂ©historiques.

Les rĂ©fĂ©rentiels rĂ©gionaux existants permettent gĂ©nĂ©ralement une bonne apprĂ©hension des approvisionnements prĂ©historiques dans l’espace gĂ©ographique au sein duquel ils s’inscrivent, mais la comprĂ©hension des circulations Ă  grande ou trĂšs grande distance nĂ©cessite une connaissance Ă©largie au-delĂ  de ces espaces et une vision globale des ressources dans une aire gĂ©ographique trĂšs vaste. Atteindre cette Ă©chelle d’analyse nĂ©cessite donc la mise en place de collaborations extra rĂ©gionales, une homogĂ©nĂ©isation des mĂ©thodes et la mise en rĂ©seau des rĂ©fĂ©rentiels. La mise en place de ces rĂ©seaux de collaboration est un des enjeux actuel de la recherche en techno-Ă©conomie.

Nice, UMR 7264 « CEPAM » universitĂ© Nice – Sophia Antipolis,
pĂŽle universitaire Saint-Jean-d’AngĂ©ly SJA3,
24 avenue des Diables Bleus,
06300 Nice

Renseignements complémentaires :  SPF

23 février 2013

UniversitĂ© de Namur : ConfĂ©rence – Yves COPPENS – Les HominidĂ©s : origine et diversitĂ©

Filed under: ConfĂ©rences,Institutions,Paleo et MĂ©so — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

fundp_logo copie_modifiĂ©-126/02/2013 20:15 – 26/02/2013 22:00
Cette premiĂšre « Grandes confĂ©rences namuroises » de l’annĂ©e vous propose d’entendre Yves Coppens, palĂ©oanthropologue, Professeur au CollĂšge de France.

Cinquante annĂ©es de recherches sur le terrain ont permis Ă  la palĂ©ontologie de rĂ©Ă©crire l’histoire de notre famille, histoire qui apparait dĂ©sormais mieux datĂ©e, plus dĂ©pendante de l’environnement et plus diversifiĂ©e qu’on ne l’avait imaginĂ©e. NĂ©s en Afrique il y a dix millions d’annĂ©es les HominidĂ©s y évoluent en effet longtemps avant de se dĂ©ployer sur la terre entiĂšre.

Yves Coppens est actuellement l’un des plus grands spĂ©cialistes français de l’évolution humaine
  Homme de terrain, il a entrepris de nombreux chantiers de fouilles souvent fructueuses comme, par exemple, la dĂ©couverte de la cĂ©lĂšbre Lucy
 Elu titulaire de la Chaire de PalĂ©oanthropologie et PrĂ©histoire du CollĂšge de France en 1983, il s’attache Ă  montrer comment l’acquis a pris le pas sur l’innĂ©, expliquant ainsi pourquoi l’Ă©volution de l’Homme s’est ralentie puis arrĂȘtĂ©e depuis 100.000 ans. Il est nommĂ© au Haut Conseil de la science et de la technologie en 2006.

Yves Coppens a reçu de nombreux prix et mĂ©dailles en hommage Ă  la qualitĂ© de ses analyses et Ă  la rigueur de ses travaux scientifiques, qu’il n’hĂ©site pas Ă  remettre en cause Ă  la lumiĂšre des nouveaux Ă©lĂ©ments apportĂ©s par ses confrĂšres.

 

Lien vers  : Université de Namur

 

22 février 2013

28 fĂ©vrier 2013 : Neandertal – Une affaire belge! par Marcel Otte

Filed under: ConfĂ©rences,Paleo et MĂ©so — Amandyne Rosart @ 0:00

logo_coul_texte_blason_cadre_300 Le jeudi 28 fĂ©vrier 2013, l’Association Scientifique LiĂ©geoise pour la Recherche ArchĂ©ologique (ASLIRA) entame son nouveau cycle de confĂ©rence et vous invite Ă  suivre la premiĂšre d’entre elles : « NĂ©andertal – Une affaire belge ! ». Celle-ci sera prĂ©sentĂ©e par Marcel Otte, professeur de prĂ©histoire Ă  l’ULg. Elle commencera Ă  19H, au musĂ©e de la PrĂ©histoire, Place du XX AoĂ»t (au sous-sol), Ă  LiĂšge.

21 février 2013

MusĂ©e Alfred-Danicourt – Programmation MusĂ©e 2013

Filed under: NĂ©olithique,Paleo et MĂ©so — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

Programmation-Musee-2013_mediumProgrammation Musée 2013

Place Ă  l’archĂ©ologie pour l’annĂ©e 2013, thĂšme retenu pour le nouveau cycle de confĂ©rences culturelles du musĂ©e et pour l’exposition annuelle.

Les dĂ©couvertes des fouilles dans la Somme sur le tracĂ© du futur canal Ă  grand gabarit nous seront prĂ©sentĂ©es par l’INRAP.

Le Service rĂ©gional d’archĂ©ologie de Picardie reviendra sur les rĂ©sultats des recherches archĂ©ologiques sur PĂ©ronne. Enfin grĂące Ă  Samara, Parc naturel de la PrĂ©histoire, nous dĂ©couvrirons le monde de la reconstitution.

En septembre, nous bénéficierons de la présence dans notre ville du Dr Philippe Charlier, dont les travaux sur de célÚbres reliques historiques font désormais référence.
Il donnera le coup d’envoi d’une exposition exceptionnelle : pour la premiĂšre fois depuis 1914 et la destruction totale du musĂ©e municipal, des momies seront Ă  nouveau exposĂ©es Ă  PĂ©ronne…

 

Musée Alfred-Danicourt

BP 20045 -80201 PĂ©ronne cedex
musee.danicourt@ville-peronne.fr

TĂ©l. : 03.22.73.31.10
Lien vers agenda

20 février 2013

Nouveau regard sur la nĂ©olithisation – L’industrie osseuse de l’Anatolie au Bassin parisien via la MĂ©diterranĂ©e

Filed under: Publications — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

couverture_Nouveau-regard-sur-la-néolithisation_72dpipar Isabelle Sidéra

Ce livre explore le versant de la technologie des matiĂšres osseuses sur le parcours de la nĂ©olithisation. Le travail est construit autour des indicateurs que recĂšlent les matiĂšres premiĂšres, les techniques et les fonctions des objets, et d’une comparaison large, englobant l’Europe, la MĂ©diterranĂ©e et le Proche-Orient.

La recherche des ruptures et des continuitĂ©s amĂšne plusieurs hypothĂšses fortes. L’idĂ©e d’un transfert presque intĂ©gral du systĂšme technique des matiĂšres osseuses du Pre-Pottery Neolithic B tel qu’on le voit dans la plaine de Konya dans le NĂ©olithique ancien des Balkans et moins fortement dans le Cardial ibĂ©rique, est avancĂ©e. Dans ces trois lieux, une partie de la production pourrait ĂȘtre structurĂ©e de la mĂȘme façon, autour d’une division du travail associĂ©e Ă  une forme de corporatisme ou d’organisation professionnelle, qui renvoie Ă  une inĂ©galitĂ© sociale. Structure et physionomie de la production changent Ă  la fin du NĂ©olithique ancien, se rĂ©organisant autour d’une production plus ordinaire et d’une nouvelle division du travail, peut-ĂȘtre sexuelle. Dans le RubanĂ©, des objets comportent des signatures rĂ©gionales, expression de rĂ©seaux de circulation des personnes, probablement des femmes, Ă  l’intĂ©rieur de pĂ©rimĂštres gĂ©ographiques dĂ©finis. L’hypothĂšse dĂ©fendue est celle d’un systĂšme d’alliances intra-communautaires structurĂ© au sein de grandes rĂ©gions.

Collection Travaux de la Maison René-GinouvÚs, n° 15

Editions De Boccard.

ISBN : 978-2-7018-0329-6

 

19 février 2013

« La Femme dans la Préhistoire »

Affiche 50x70Le Centre archéologique de la grotte Scladina présente

du 09 février 2013 au 13 décembre 2013,

une exposition internationale consacrĂ©e Ă  « Â La Femme dans la PrĂ©histoire « .

La  PrĂ©histoire devient de moins en moins Ă©nigmatique. Quotidiennement, les chercheurs nous livrent de prĂ©cieuses informations sur le climat, la vĂ©gĂ©tation du temps des hommes prĂ©historiques, les animaux qui les entouraient et ceux qu’ils chassaient, leurs armes, leurs outils, leur squelette, leurs habitations, leur art,
 Mais que savons-nous de la femme prĂ©historique ? À quoi ressemblait-elle ? Comment vivait-elle ? Chassait-elle, cueillait-elle, ou bien cousait-elle au coin du feu en attendant son chasseur de mari ?
L’exposition prĂ©sentĂ©e au centre archĂ©ologique tente de rĂ©pondre Ă  ces questions en dressant un bilan de nos connaissances actuelles sur le sujet. La femme prĂ©historique est ainsi analysĂ©e au travers des nombreuses reprĂ©sentations, sculptĂ©es, peintes ou gravĂ©es, que les chasseurs-cueilleurs prĂ©historiques nous ont eux-mĂȘmes laissĂ©es ainsi que par les sĂ©pultures contenant les restes osseux et les parures. Ces faits archĂ©ologiques sont complĂ©tĂ©s par les enseignements fournis par les comparaisons ethnographiques avec les peuples chasseurs-cueilleurs actuels.
Le domaine artistique est richement illustrĂ© dans cette exposition : la plupart des figurines fĂ©minines prĂ©historiques actuellement connues en Eurasie sont ainsi rassemblĂ©es dans une mĂȘme exposition. La centaine de statuettes et de blocs gravĂ©s rĂ©unis pour cette occasion provient d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Espagne, de France, d’Italie, de RĂ©publique tchĂšque, d’Ukraine, et de Russie. L’exposition tĂ©moigne à  la fois d’une unitĂ© certaine dans les conventions de reprĂ©sentation de chaque Ă©poque de la PrĂ©histoire, et d’une grande diversitĂ© dans les dĂ©tails. L’exposition fait aussi un clin d’Ɠil aux reprĂ©sentations actuelles de la femme prĂ©historique, tant dans les publications scientifiques et pĂ©dagogiques que dans la bande dessinĂ©e, le cinĂ©ma et la publicitĂ©.

Renseignements pratiques

*       L’exposition « La Femme dans la PrĂ©histoire » est rĂ©alisĂ©e par le CEDARC avec la collaboration de la RĂ©gion Wallonne et de la CommunautĂ© Française.
*       Elle est accessible du lundi au vendredi de 9:00 à 16:00 ;  le week-end des 9 et 10 février 2013 et tous les 1ers dimanches du mois 14:00 à 18:00. Le Musée est fermé les w-e et jours fériés.
*       Entrée gratuite.
*       Infos : www.scladina.be

Source : http://www.andennetourisme.be/grotte-scladina-exposition-la-femme-dans-la-prehistoire/

18 février 2013

Exposition – Des silex et des hommes – BRASSEMPOUY

Filed under: Expositions, Visites et Ă©vĂ©nements,Paleo et MĂ©so — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

Sans titreExposition présentée du 16 février au 1er décembre 2013

Exposition  : Des silex et des hommes

Dans le cadre du « Temps des voyages », la Maison de la Dame prĂ©sente Des silex et des hommes, avec l’appui scientifique de Christian Normand, Jean-Claude Merlet et Pierre Chalard.

L’exposition aborde la diffusion des silex de Chalosse au sein des Ă©conomies prĂ©historiques. Elle montre qu’il est possible de connaĂźtre le dĂ©placement des hommes en suivant celui de leurs outils, principalement les outils en silex.

L’exposition permet de comprendre que le silex a quelque chose Ă  raconter : au-delĂ  du caillou, il y a des questions et des rĂ©ponses sur le mode de vie de nos ancĂȘtres. ??A savoir, La Maison de la Dame a fait appel au talent de l’artiste dessinateur Éric Le Brun pour illustrer les propos de l’exposition.? Éric Le Brun est un passionnĂ© de dessin et de prĂ©histoire. Auteur de bandes dessinĂ©es, il s’est spĂ©cialisĂ© dans les illustrations sur la PrĂ©histoire, pour des musĂ©es, sites, revues, livres ou affiches. Il a visitĂ© de nombreux sites prĂ©historiques et a dĂ©couvert en 2007 une nouvelle grotte ornĂ©e en AriĂšge.
La Maison de la Dame
352 rue du musée
40330 Brassempouy
05.58.89.21.73
musee.maisondame@wanadoo.fr

Source :  hominides.com

 

17 février 2013

Jeudi 21 fĂ©vrier 2013 – confĂ©rence au Cercle d’Histoire et d’ArchĂ©ologie de Saint-Ghislain

Filed under: ConfĂ©rences,Spiennes, Mons et sa rĂ©gion — HĂ©lĂšne Collet @ 15:15

a14-Frameries-Ets-de-chaussures-Charlemagne-Quenon

Jeudi 21 fĂ©vrier 2013, le Cercle d’Histoire et d’ArchĂ©ologie de Saint-Ghislain et de la rĂ©gion reçoit Pierre Tilly, professeur Ă  l’UniversitĂ© catholique de Louvain-La-Neuve pour une confĂ©rence sur « L’industrie de la chaussure dans le Borinage ».

Le saviez-vous ? La chaussure fut une activité importante dans le Borinage, particuliÚrement à La Bouverie. Une école de la chaussure y existait. Frameries comptait neuf fabriques de chaussures.

OĂč :
Foyer culturel de Saint-Ghislain (salle Ă  l’étage)
Grand Place, 37
7330 Saint-Ghislain

Quand :
Début des conférence à 20 heures

Site web et contacts : Cercle d’Histoire et d’ArchĂ©ologie de Saint-Ghislain et de la rĂ©gion

Source de l’image : http://www.sipt-frameries.be/les-fabriques-de-chaussures.html

El Paraiso (PĂ©rou) : dĂ©couverte d’un temple vieux de 5000 ans !

Filed under: NĂ©olithique,Presse & Medias,Protohistoire et Histoire — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

el_paraiso_temple_5000_ansLes scientifiques ont mis au jour un temple jusque-lĂ  inconnu sur le cĂ©lĂšbre site archĂ©ologique d’El Paraiso, situĂ© non loin de la capitale Lima.

Il s’agit d’une structure de pierre qui pourrait avoir jusqu’Ă  5.000 ans.

Si l’anciennetĂ© du temple est confirmĂ©e, il pourrait faire partie des structures les plus anciennes au monde !

Il serait plus ĂągĂ© encore que les ruines d’El Paraiso, vieilles de 4000 ans, qui l’entourent.

Le temple, qui dispose de murs enduits d’argile jaune avec des traces de peinture rouge, a Ă©tĂ© trouvĂ© dans l’aile ouest de l’imposante pyramide d’El Paraiso.

Rafeal Varon, ministre adjoint pĂ©ruvien de la Culture a expliquĂ© que la dĂ©couverte « confirme que la rĂ©gion autour de Lima Ă©tait une prioritĂ© pour les civilisations du territoire andin, ce qui renforce encore son importance religieuse, Ă©conomique et politique depuis des temps immĂ©moriaux. »

Les ruines d’El Paraiso sont datĂ©es de 2000 Ă  1400 avant JC, selon l’UniversitĂ© d’Indiana, et semblent avoir Ă©tĂ© essentiellement utilisĂ©es Ă  des fins cĂ©rĂ©monielles, plutĂŽt que comme un espace de vie.

Ces ruines son trÚs antérieures au célÚbre Empire Inca, qui a briÚvement régné sur le Pérou de 1438 à 1533.

Le site archĂ©ologique d’El Paraiso est un des plus productifs du PĂ©rou.

Sources:

Global Post: « New temple found at famous El Paraiso archaeological site in Peru »
Les découvertes archéologiques  : decouvertes-archeologiques.blogspot.be

16 février 2013

En librairie : Les Gravettiens

Filed under: Paleo et MĂ©so,Publications — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

gravettSous la direction de Marcel Otte

Les Gravettiens

Une grande maĂźtrise des armes, crĂ©Ă©es Ă  partir de lames minces et rectilignes, ainsi qu’une extraordinaire extension territoriale, de la SibĂ©rie Ă  l’IbĂ©rie, constituent son identitĂ©.?    Autour de cette gamme constante des valeurs techniques, d’infinies variations marquent les stades Ă©volutifs, les particularitĂ©s rĂ©gionales, les modalitĂ©s fonctionnelles.
Le Gravettien fascine aussi par : un art mobilier trĂ©s riche, avec les cĂ©lĂšbres VĂ©nus (Brassempouy, Dolni Vestonice, Lespugue, Willendorf…); des grottes ornĂ©es avec pour certaines des empreintes de mains nĂ©gatives (Arcy-sur-Cure, Cosquer, Cussac, Pech-Merle…);de gigantesques habitats, avec des cabanes en os de mammouths; de vastes nĂ©cropoles, prĂ©misses d’une trĂ©s prĂ©coce sĂ©dentaritĂ©.
L’unitĂ© fondamentale de cette civilisation enveloppe tout le territoire europĂ©en durant une dizaine de millĂ©naires.?    Ici viennent s’expliquer les valeurs partagĂ©es par les populations ultĂšrieures jusqu’aux confins de l’histoire.
Marcel Otte est professeur de prĂ©histoire Ă  l’universitĂ© de LiĂšge. Il a orientĂ© ses recherches sur les mouvements traditionnels Ă  travers l’Eurasie au cours des temps prĂ©historiques.?Son approche tend vers l’intelligence des systĂšmes symboliques, comme moteurs aux dĂ©veloppements culturels considĂ©rĂ©s sur le long terme.

Ont articipé à cet ouvrage :François Djindjian,Janusz Koslowski, Pierre Noiret, Nejma Goutas, Jacques Jaubert, Valérie Feruglio, Stéphane Petrognani, Dominique Baffier, Michel Girard, lioudmila Lakovla, Martin Oliva, Estelle Bougard, Dominique Henry-Gambier

ISBN 9782877725095
Auteur(s)  – Otte Marcel
Editeur  – Editions Errance
Collection – Civilisations et cultures

15 février 2013

Mercredi 20 fĂ©vrier 2013 – « Une eurorĂ©gion de part et d’autre de la Manche, il y a 3500 ans », confĂ©rence de Marc Talon Ă  Gent

Filed under: ConfĂ©rences,NĂ©olithique — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

Marc Talon_INRAPLe mercredi 20 fĂ©vrier 2013 Ă  18h30, Marc Talon (INRAP) prĂ©sentera Ă  Gent une confĂ©rence ayant pour titre ‘Une eurorĂ©gion de part et d’autre de la Manche, il y a 3500 ans : l’entitĂ© culturelle Manche et mer du Nord Ă  l’Âge du Bronze’. Cette confĂ©rence est organisĂ©e dans le cadre de l’exposition « Par-delĂ  l’Horizon » qui a lieu actuellement Ă  Ename. La confĂ©rence aura lieu au Pand. L’entrĂ©e est gratuite.

Contrairement Ă  ce que l’on peut penser au premier abord, la mer du Nord et la Manche ne constituent pas une frontiĂšre. Ce sont plutĂŽt des zones de contact entre les populations qui vivent de part et d’autre de cette aire. Marc Talon voit dans le matĂ©riel archĂ©ologique de la fin du NĂ©olithique (fin du 3e millĂ©naire) suffisamment d’élĂ©ments pour estimer qu’une unitĂ© existait entre ces diffĂ©rentes aires. Avec Cyril Marcigny il a baptisĂ© cette entitĂ© « entitĂ© culturelle Manche-mer du Nord ». Cette unitĂ© peut ĂȘtre suivie avec une intensitĂ© variable durant tout l’Âge du Bronze. Marc Talon dĂ©veloppera cette thĂšse en l’illustrant avec les dĂ©couvertes françaises les plus rĂ©centes et confrontera celle-ci avec les donnĂ©es belges et anglaises.

Marc Talon est directeur de projet pour les recherches archĂ©ologiques du Canal ‘Seine Nord Europe’ qui doit relier le bassin parisien Ă  nos rĂ©gions et Ă  l’Europe du Nord. A cette occasion des dizaines de sites ont Ă©tĂ© fouillĂ©s parmi lesquels des sites archĂ©ologiques de l’Âge du Bronze. Il est aussi concernĂ© depuis de nombreuses annĂ©es par les fouilles de l’Âge du Bronze dans le nord de la France. Il est Ă©galement membre du Conseil d’Administration de l‘Association pour la Promotion de l’Âge du Bronze en France’ (APRAB).

OĂč : het Pand, Onderbergen 1, 9000 Gent
Quand : mercredi 20 février 2013 à 18h30
Contact : UGent
Source et image : Archeonet

14 février 2013

31 mars 2013 – Deadline pour la proposition de communication au colloque international « Stories Written in Stone. Chert and Other Knappable Materials »

Filed under: ConfĂ©rences,Mines nĂ©olithiques — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

5th_Symposium
Du 20 au 24 aoĂ»t 2013, aura lieu Ă  Iasi en Roumanie le symposium international “Stories Written in Stone”, un colloque international sur le chert (silex) et les autres matiĂšres aptes Ă  la taille. Le colloque se propose d’aborder tous les aspects relatifs Ă  ces roches depuis leur origine gĂ©ologique, jusqu’à leur extraction miniĂšre et leur usage, ainsi que leur Ă©tude en laboratoire. Bien que l’accent soit mis sur le chert (silex), les prĂ©sentations relatives aux autres matĂ©riaux pouvant ĂȘtre taillĂ©s comme l’obsidienne, le quartzite ou la rhyolite sont encouragĂ©es. Les prĂ©sentations peuvent relever de n’importe quel pays et culture. Que vous soyez archĂ©ologue, chercheur de laboratoire, ethnologue ou tailleur expĂ©rimental de silex vos propositions sont les bienvenues.

La deadline pour soumettre les propositions de communication sous forme d’un rĂ©sumĂ© de 200 Ă  400 mots (celui-ci peut contenir une image) est Ă©tendue jusqu’au 31 mars 2013. Celle-ci devra contenir les informations suivantes : le titre, le nom des communicants et l’institution de chacun d’entre eux, la session souhaitĂ©e et le type de prĂ©sentation. Les propositions seront Ă©valuĂ©es par le comitĂ© scientifique qui fera part de sa dĂ©cision dans les deux semaines Ă  compter de l’envoi.

Pour prendre connaissance des différentes sessions proposées.

Appel Ă  contribution : Lithics_Symposium-Call_For_Papers-2nd

Site web du symposium : http://arheoinvestsymposium.uaic.ro/eng/

13 février 2013

Dimanche 3 mars 2013 – ConfĂ©rences d’archĂ©ozoologie et de prĂ©histoire Ă  Mons dans le cadre de l’AG de la SRPH

Filed under: ConfĂ©rences,Spiennes, Mons et sa rĂ©gion,SRPH — HĂ©lĂšne Collet @ 1:01

web_DSC_0035_recadr

A l’occasion de son assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale annuelle du dimanche 3 mars 2013, la SociĂ©tĂ© de Recherche PrĂ©historique en Hainaut vous invite Ă  assister aux prĂ©sentations suivantes

15h15 « Etude des traces et des techniques d’utilisation des outils miniers en bois de cerf « 
La communication sera présentée par Amandyne Rosart, Archéologue de la Société de Recherche préhistorique en Hainaut

Cette Ă©tude des traces et des techniques d’utilisation des bois de cerf a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e Ă  partir du matĂ©riel archĂ©ologique issu d’une structure d’extraction du silex fouillĂ©e dans la carriĂšre CBR, Ă  Harmignies en 2004 par la SociĂ©tĂ© de Recherche prĂ©historique en Hainaut et le Service Public de Wallonie. Elle a fait l’objet d’un mĂ©moire de fin d’Ă©tude prĂ©sentĂ© en 2012 Ă  l’UniversitĂ© catholique de Louvain.

15h30 « L’archĂ©ozoologie dans le contexte des MiniĂšres nĂ©olithiques de Spiennes »
La confĂ©rence sera prĂ©sentĂ©e par Quentin Goffette, ArchĂ©ozoologue Ă  l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique

Parmi les diffĂ©rents types de vestiges dĂ©couverts dans les sites archĂ©ologiques, mĂȘlĂ©s aux objets fabriquĂ©s de main d’homme, se trouvent toute une panoplie de restes organiques. Certains, d’origine animale, parfois abondants, sont Ă©tudiĂ©s par l’archĂ©ozoologie. Mais quels sont ces traces animales et quels groupes d’espĂšce les ont laissĂ©es? Comment les Ă©tudier et quelles sont les informations que l’on peut en tirer ? AprĂšs une prĂ©sentation de la discipline et de ses apports, le site de Spiennes nous en offrira une application concrĂšte.

16h15 « Une lithothĂšque du Bassin de Mons. Comment et pourquoi ? »
La communication sera présentée par Jean-Philippe Collin, Archéologue de la Société de Recherche préhistorique en Hainaut

Afin d’amĂ©liorer notre connaissance de l’économie lithique des populations prĂ©historiques, il est nĂ©cessaire d’amĂ©liorer notre connaissance des ressources en silex disponibles dans le bassin de Mons. C’est pourquoi, un projet de lithothĂšque a Ă©tĂ© lancĂ©. Il vise Ă  rĂ©aliser un Ă©chantillonnage systĂ©matique des ressources en silex de cette aire et de constituer des collections de rĂ©fĂ©rence en conjuguant les efforts des professionnels et amateurs de diffĂ©rentes disciplines (archĂ©ologie, gĂ©ologie, archĂ©omĂ©trie) qui souhaitent contribuer Ă  cette entreprise. Le but est d’amĂ©liorer la caractĂ©risation des silex rĂ©gionaux et de contribuer ainsi Ă  l’étude de la diffusion de ces silex dans et hors du bassin de Mons durant la prĂ©histoire.

OĂč : La Maison des ateliers (Les Bains Douches) 12, rue de Malplaquet Ă  Mons.

Quand : le dimanche 3 mars 2013 dĂšs 15h15
Entrée libre, invitation cordiale à tous
Image : dĂ©couverte d’Ă©lĂ©ments fauniques dans un puits d’extraction du silex Ă  Spiennes
Copyright de l’image : Service public de Wallonie, DĂ©partement du Patrimoine

12 février 2013

Il y a 40.000 ans, Asiatiques et Européens avaient déjà divergé génétiquement

Filed under: Paleo et MĂ©so,Presse & Medias — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

l-os-de-jambe-de-l-homme-decouvert-dans-la-grotte-de-tianyuana-qui-a-servi-a-l-analyse-genetique_57177_w250Publiant ses travaux dans PNAS, une Ă©quipe internationale a Ă©tudiĂ© l’ADN d’un Homo sapiens fossile vieux d’environ 40.000 ans dĂ©couvert non loin de PĂ©kin. Ils ont Ă©tabli que cet individu, gĂ©nĂ©tiquement distinct de la lignĂ©e humaine europĂ©enne, partageait des ancĂȘtres communs avec ceux des Asiatiques et AmĂ©rindiens actuels.

Des chercheurs de l’Institut Max Planck d’anthropologie Ă©volutive de Leipzig (Allemagne) et de l’AcadĂ©mie des Sciences de Chine Ă  PĂ©kin ont collaborĂ© pour sĂ©quencer l’ADN (nuclĂ©aire et mitochondrial) extrait d’un fossile vieux de 40.000 ans. Celui-ci appartient Ă  un homme anatomiquement moderne dĂ©couvert en 2003 dans la grotte de Tianyuan, prĂšs de PĂ©kin, et est l’un des fossiles d’Homo sapiens les plus anciens connus en Asie.

Pour sĂ©quencer et Ă©tudier le gĂ©nome de cet ancĂȘtre, les chercheurs ont utilisĂ© de nouvelles techniques permettant d’éviter toute contamination par de l’ADN moderne. L’analyse gĂ©nĂ©tique de ces ossements a alors montrĂ© que leur propriĂ©taire partageait une origine commune avec les ancĂȘtres de nombreux Asiatiques et AmĂ©rindiens d’aujourd’hui. Mais Ă©galement que cet homme prĂ©historique possĂ©dait la mĂȘme proportion de matĂ©riel gĂ©nĂ©tique nĂ©andertalien et denisovien que ses ‘compatriotes’ actuels.

Cette dĂ©couverte suggĂšre ainsi que lorsque vivait cet homme, il y a 40.000 ans, les ancĂȘtres des Asiatiques et AmĂ©rinidiens d’aujourd’hui avaient dĂ©jĂ  divergĂ© gĂ©nĂ©tiquement de ceux dont descendent les EuropĂ©ens modernes. « Cet individu de la grotte de Tianyuana vĂ©cu pendant une transition importante de l’Ă©volution, quand les premiers hommes modernes (
) ont remplacĂ© les NĂ©andertaliens et les Denisoviens qui, plus tard, se sont Ă©teints », a expliquĂ© Svante PÀÀbo, directeur de l’étude. Mais « de nouvelles analyses, sur d’autres hommes modernes fossiles d’Eurasie, affineront notre comprĂ©hension sur ‘quand’ et ‘comment’ ceux-ci se sont rĂ©partis en Europe et en Asie », a t-il soulignĂ©.

Source : Maxisciences

11 février 2013

Rencontres archéozoologiques de Lattes 2013

Filed under: ConfĂ©rences — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

logo_archeozoo_lattesvendredi 7 juin 2013 –  ?Lattes – MusĂ©e archĂ©ologique Lattara

Toutes personnes intéressées par les recherches historiques ou archéologiques sur le monde animal y sont les bienvenues.
Plus concrĂštement, les personnes qui souhaiteraient prĂ©senter leurs travaux sous la forme d’une brĂšve communication (10 Ă  12 minutes en fonction du nombre de communicants, avec video projecteur), et ce, quel que soit l’état d’avancement de leurs recherches, universitaires ou non, sont priĂ©es de se faire connaĂźtre en nous envoyant un titre ainsi que leurs coordonnĂ©es complĂštes d’ici le 30 avril 2013 Ă  l’adresse armelle.gardeisen (a commercial)montp.cnrs.fr
Coordination :

Armelle Gardeisen et Christophe Chandezon

UMR 5140 – CNRS ?390 route de PĂ©rols ?F – 34970 LATTES

tél :+33 (0) 467 15 61 43 ?fax :+33 (0) 467 22 55 15 ?portable : +33 (0) 673 87 63 85

e-mail :armelle.gardeisen (a commercial) montp.cnrs.fr

Site internet : http://www.archeo-lattes.cnrs.fr

10 février 2013

Du lundi 25 fĂ©vrier 2013 au samedi 23 Mars 2013 – Le pendule de Foucault dans la cathĂ©drale Notre-Dame de Tournai, patrimoine de l’Unesco

Filed under: Expositions, Visites et Ă©vĂ©nements — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

Qui n’a jamais entendu parler du Pendule de Foucault ? ExpĂ©rience mythique qui dĂ©fie l’imagination, Ă  la fois simple et complexe, elle constitue l’un des rares moyens de prouver que la Terre tourne bien sur-elle-mĂȘme. Durant un mois, Ă  Tournai, l’expĂ©rience sera rĂ©itĂ©rĂ©e par les physiciens de l’UMONS, pour le plus grand plaisir de tous, dans la prestigieuse CathĂ©drale Ă©lue au patrimoine mondial UNESCO.

Du lundi 25 fĂ©vrier 2013 au samedi 23 Mars 2013, l’expĂ©rience ainsi qu’une exposition expliquant comment on en est arrivĂ© Ă  cette idĂ©e d’une terre ronde en rotation sur elle-mĂȘme sera prĂ©sentĂ©e dans le cadre de la cathĂ©drale Notre-Dame de Tournai, patrimoine de l’Unesco. Cette manifestation s’adresse aux Ă©lĂšves de l’enseignement secondaire mais aussi au grand public.Des visites guidĂ©es sont organisĂ©es pour accompagner de maniĂšre pĂ©dagogique le public dans cette dĂ©couverte.
Source : http://www.sciences.be/?q=node/217

9 février 2013

23-24 fĂ©vrier 2013 – Week-end AlimenTerre Ă  l’Espace gallo-romain d’Ath

Filed under: Expositions, Visites et Ă©vĂ©nements,Protohistoire et Histoire — Jean-Philippe Collin @ 0:00

Comme annoncĂ© dans la derniĂšre Newsletter Archeopass et dans la continuitĂ© de l’actuelle expo Les saveurs antiques. A table avec les gallo-romains , l’Espace gallo-romain d’Ath organise, en collaboration avec le MusĂ©e bruxellois du Moulin et de l’Alimentation d’Evere, un week-end d’activitĂ©s le samedi 23 et dimanche 24 fĂ©vrier prochain. Au menu ?

Une exposition temporaire « Les saveurs antiques. A table avec les Gallo-Romains », des ateliers et dĂ©monstrations, un vĂ©ritable banquet « gallo-romain » sous la conduite de Liliane Plouvier (historienne de la gastronomie) et d’Yves Cousin (artisan traiteur) et pour ceux qui souhaitent en savoir davantage, un colloque traitant des avancĂ©es de la recherche en archĂ©ologie et en gastronomie historique.

Informations pratiques :
– Ateliers, dĂ©monstrations et dĂ©gustations « tout public » les samedi et dimanche Ă  l’Espace gallo-romain d’Ath de 14h00 Ă  18h00 (entrĂ©e au prix exceptionnel de 2,00€ / personne)
– Colloque le samedi Ă  l’Espace gallo-romain d’Ath de 10h00 Ă  18h45 (sur rĂ©servation au 068/26 92 33)
– Colloque le dimanche au MusĂ©e bruxellois du Moulin et de l’Alimentation d’Evere de 10h00 Ă  17h00
– Banquet « gallo-romain » le samedi Ă  l’Espace gallo-romain d’Ath Ă  18h45 (sur rĂ©servation au 068/26 92 33 jusqu’au 12 fĂ©vrier)

Source : Ath.be/egr

7 février 2013

Une miniÚre néolithique à silex au Camp-à-Cayaux, une publication de François Hubert disponible ici en pdf

im_Hubert_1978
En 1978, François Hubert publiait un ouvrage consacrĂ© aux miniĂšres du Camp-Ă -Cayaux de Spiennes fouillĂ©es par le baron Alfred de LoĂ« de 1912 Ă  1914. Pour rĂ©aliser cette publication, François Hubert avait passĂ© plusieurs semaines sous la terre pour Ă©tablir le plan et les coupes de ces exploitations situĂ©es entre 15 et 16 m sous la surface du sol ainsi que pour en Ă©tudier le mode d’extraction et en proposer une datation. Il examina aussi une centaine d’outils miniers en silex, des pics, dĂ©couverts en sous-sol Ă  l’occasion des fouilles, qui y furent menĂ©es Ă  la charniĂšre des annĂ©es 40 et 50.
Les miniĂšres du Camp-Ă -Cayaux, partie du site des miniĂšres nĂ©olithiques de silex de Spiennes, inscrites sur la liste du Patrimoine mondial sont, en effet, remarquables par leur mode d’exploitation. Imaginez, il y a 6000 ans des mineurs creusant leurs puits d’accĂšs au travers de nombreux lits de silex afin d’atteindre un banc de qualitĂ© exceptionnelle composĂ© de dalles pouvant mesurer jusqu’à 2 m de long. Ce sont ces exploitations que nous vous invitons Ă  redĂ©couvrir. Aujourd’hui, le DĂ©partement du Patrimoine du Service public de Wallonie, en la personne de son inspecteur, Pierre Paquet, et l’auteur, François Hubert, nous autorisent Ă  reproduire cette publication, qui Ă©tait hĂ©las Ă©puisĂ©e, afin de la mettre Ă  la disposition du public. Nous les en remercions.
Pour dĂ©couvrir l’ouvrage : Hubert 1978_AB 210 (Taille:22MB)
Pour citer cette publication
HUBERT F., 1978. Une miniÚre néolithique à silex au Camp-à-Cayaux de Spiennes, (Archaeologia Belgica, 210), Bruxelles : Service national des Fouilles.

6 février 2013

Du 6 au 13 avril 2013 – AMGP organise une sortie dĂ©couverte en Bretagne

Filed under: Expositions, Visites et Ă©vĂ©nements — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

alignement-de-kerzerho-erdeven
L’association des Amis du MusĂ©e de PrĂ©histoire du Grand-Pressigny organise du 6 au 13 avril 2013 une visite des plus intĂ©ressants sites mĂ©galithiques de Bretagne (Carnac, Kerzerho, tumulus St Michel, Gavrinis, Locmariaquer,…). Attention, pour participer il faut ĂȘtre adhĂ©rant de l’association des Amis du MusĂ©e de PrĂ©histoire du Grand-Pressigny ou de Voir–Vivre-Voyager (VVV).
Pour en savoir plus : SORTIE BRETAGNE 2013 définitf
Source de l’image : http://fr.topic-topos.com/alignement-de-kerzerho-erdeven

5 février 2013

Archeolo-J propose les 2 et 3 mars prochains un week-end « ArchĂ©ologie et patrimoine maritime »

Filed under: Expositions, Visites et Ă©vĂ©nements — HĂ©lĂšne Collet @ 8:08

walraversijde
Archeolo-J propose les 2 et 3 mars prochains un week-end Ă  thĂšme Ă  la Mer du Nord sur le thĂšme « ArchĂ©ologie et patrimoine maritime ». Quelques places sont encore disponibles. Au programme, des visites inĂ©dites et des ateliers instructifs. L’archĂ©ologie et le patrimoine maritime offriront lors de ce week-end un Ă©clairage original sur l’histoire et l’évolution des populations qui vivent en lien Ă©troit avec la mer.
Les activitĂ©s comprendront entre autres des ateliers sur les cartes maritimes, les techniques de navigation, une visite exceptionnelle des ateliers de restauration de deux cogges du XIVe siĂšcle, une visite du musĂ©e et des reconstitutions du village de pĂȘcheurs des XIVe et XVe siĂšcle Ă  Raversijde ainsi que la visite de la chapelle des Capucins Ă  Ostende…
Pour en savoir plus : Archeolo-J, week-end « mer du nord »

Page suivante »

Powered by WordPress