Autour de Spiennes

Le blog des mines néolithiques de Spiennes et de l'archéologie en Wallonie

29 mars 2013

Néandertal possédait une vision supérieure à Homo sapiens (Hominidés 19/03/13)

Filed under: Institutions,Paleo et MĂ©so — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

neanderthal-sapiens-cranesUne différence de vision entre Néandertal et Sapiens
Une Ă©tude très « spĂ©culative » sur les capacitĂ©s visuelles et sociales d’Homo nĂ©andertalensis… 
 

Selon une nouvelle étude, si les crânes des Homo sapiens et des Homo neandertalensis étaient globalement semblables en taille, ils présentaient néanmoins des différences au niveau de l’organisation du cerveau, et notamment sur la vision et le contrôle du corps. Ils auraient eu, en particulier, des capacités visuelles très performantes. L’étude a été publiée le 12 mars 2013 dans les Proceedings of the Royal Society B. L’équipe était constituée du professeur Chris Roberts (Natural History Museum) et les spécialistes Eiluned Pearce et Robin Dunbar (Oxford University).

L’étude a porté sur 25 crânes néandertaliens et 39 crânes d’hommes modernes dont les datations sont comprises entre – 27 000 et – 200 000 ans. Les chercheurs ont mesuré le volume intérieur et la largeur des crânes mais aussi les orbites. Ils ont également calculé la taille des cortex visuels (la zone du cerveau associée à la vision). ??Ils ont constaté que non seulement les orbites étaient plus grandes chez les néandertaliens mais aussi que leur cortex visuel étaient également plus important que chez Homo sapiens. Ces caractéristiques se retrouvent le plus souvent chez les individus habitant dans les hautes latitudes, comme c’était le cas pour Néandertal.

Pour les chercheurs, le dĂ©veloppement de ces zones, et donc de meilleures capacitĂ©s de vision, s’est fait au dĂ©triment d’autres parties du cerveau, car la taille globale est comparable Ă  celle d’Homo sapiens.

Chris Roberts dĂ©clare « notre Ă©tude fournit une approche plus directe en estimant la proportion de leur cerveau qui Ă©tait affectĂ©s Ă  des fonctions cognitives, y compris la rĂ©gulation de la taille du groupe social ; une plus petite taille pour que ce dernier point aurait eu des consĂ©quences sur leur niveau de complexitĂ© sociale et leur capacitĂ© à crĂ©er, conserver et dĂ©velopper des innovations… »

 Suite de  l’article

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Powered by WordPress