Autour de Spiennes

Le blog des mines néolithiques de Spiennes et de l'archéologie en Wallonie

28 février 2014

11 mars 2014 – Les Midis de l’ArchĂ©ologie Ă  l’IRSNB : des confĂ©rences et… le plaisir du palais !

Filed under: Archeo 2014,ConfĂ©rences,NĂ©olithique — Jean-Philippe Collin @ 0:00

midi_archeo

DĂ©cidĂ©ment, nous sommes bien gâtĂ©s avec Archeo2014 ! l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB) organise un cycle de 8 confĂ©rences de mars Ă  novembre via une formule… allĂ©chante ! IntitulĂ© « Les Midis de l’ArchĂ©ologie« , ces confĂ©rences Ă  la croisĂ©e entre archĂ©ologie et sciences naturelles prĂ©senteront les rĂ©sultats  de la recherche au travers de sites archĂ©ologiques wallons, du NĂ©olithique aux Temps modernes. 

OriginalitĂ© de ces manifestations, ces confĂ©rences (gratuite) d’1 heure (de 12h15 Ă  13h15) seront suivies d’un repas thĂ©matique (payant et nĂ©cessitant inscription 10 jours Ă  l’avance). Si la purĂ©e de panais Ă  la graisse d’oie et liqueur de colĂ©optère du PalĂ©olithique vous intrigue, si vous dĂ©sirez dĂ©couvrir la compote miellĂ©e de poires-pommes-sureau nĂ©olithique ou, plus classique, le saumon en marinade de livèche mĂ©rovingien, la formule vous est destinĂ©e.

Pour connaitre les dates et détails des conférences, ainsi que les modalités de réservation (et composition?) du repas, je vous invite à consulter la page web dédiée à l’événement. Vous pouvez également consulter les organisateurs via  midiarchaeologie@gmail.com.

graines de pavot néolihiques

La 1ere confĂ©rence, dĂ©diĂ©e au NĂ©olithique, se tiendra le mardi 11 mars et s’intitule « Du blĂ©, des pommes, du pavot et… ? L’alimentation vĂ©gĂ©tale des premiers occupants nĂ©olithiques en Belgique ». Elle sera animĂ©e par Alexandre Chevalier (ArchĂ©obotaniste – IRSNB) et Dominique Bosquet (ArchĂ©ologue – SPW).

Le Néolithique est la période de la domestication des plantes et des animaux ! Ou, en tout cas, c’est ce que l’on apprend sur les bancs de l’école et ce que l’on nous répète dans les revues scientifiques « grand public ». L’alimentation néolithique semble donc être connue depuis belle lurette, du Croissant fertile au Nord-ouest de l’Europe : le blé et l’orge sont cultivés et constituent la base alimentaire végétale, tandis que bœufs, moutons et chèvres satisfont les nécessités carnées des êtres humains occidentaux.
Si cela n’est pas faux… ce n’est pas non plus tout à fait juste ! En partant des sites du Néolithique ancien de Remicourt en « Bia Flo II » et de Fexhe-le-Haut-Clocher « Podrî l’Cortri » en Hesbaye, nos deux scientifiques, Alexandre et Dominique, vont nous montrer de quelle manière des analyses de micro-fossiles de plantes, les phytolithes et les grains d’amidon, permettent d’affiner cette vision d’un Néolithique monobloc, pour découvrir des particularités culturelles relativement localisées, surtout en ce qui concerne les plantes alimentaires.

PCN-A1617-89-pisum 10x Ă©ch rapport

Illu 2 et 3 : graine de pavot et de pois

Sources : C. Polet et D. Bosquet (illus 2 et 3)

 

A2014-Logo-fullBW
Et pour tout savoir sur 2014, l’archĂ©ologie partout, pour tous :
http://archeo2014.be/

 

 

Un commentaire

  1. Archeonet en parle aussi http://www.archeonet.be/?p=33708

    Comment by HĂ©lène Collet — 5 mars 2014 @ 23:23

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Powered by WordPress