Autour de Spiennes

Le blog des mines néolithiques de Spiennes et de l'archéologie en Wallonie

11 octobre 2018

Samedi 20 octobre 2018 Ă  15h – ConfĂ©rence sur les « Fouilles prĂ©ventives sur le site des Haleurs » Ă  Ath

Filed under: ConfĂ©rences — HĂ©lène Collet @ 4:04

Samedi 20 octobre 2018 Ă  15h, Isabelle Deramaix, archĂ©ologue de l’Agence wallonne du Patrimoine prĂ©sentera une confĂ©rence sur les « Fouilles prĂ©ventives sur le site des Haleurs » Ă  Ath en collaboration avec Solène Denis, archĂ©ologue (IRSNB et UNamur), Olivier Collette, gĂ©ologue (AWaP), Sylvie de Longueville, cĂ©ramologue(AWaP) et Adrien Dupont, archiviste (Ville d’Ath).
Une belle suite pour les membres de la SRPH qui avaient participĂ© Ă  la visite du site le 15 aoĂ»t 2017 en compagnie d’Isabelle Deramaix, Solène Denis et Ivan Jadin.

Le sujet
Entre mai 2015 et août 2017, trois campagnes de fouilles préventives ont été menées par l’AWaP, en collaboration avec l’asbl Recherches et Prospections Archéologiques (2016) et l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (2017), préalablement au vaste projet immobilier des « Haleurs » à Ath. Ce projet se situe à peine à 500 m du bourg primitif de la cité athoise sur des sols favorables à des implantations humaines anciennes. Outre une vaste occupation datée du néolithique, des structures linéaires d’époque historique ont été mises au jour.
Un chemin creux traverse le site du nord-ouest vers le sud-est. Il n’est identifié sur aucun plan ancien de la ville mais prolonge néanmoins l’actuel chemin du Vieux Ath. Cette voie relativement ancienne dessert le bourg primitif de la ville et reliait avant le début du 18e siècle, la ville actuelle aux cités médiévales de Chièvres et Mons. Avec la découverte sur le site de deux fosses contenant de la céramique datée du 6e siècle, ces vestiges renforcent l’hypothèse que la fondation du Vieux Ath est altomédiévale. En effet, ce village dispose d’une église attestée par des écrits dès 1076 mais déjà dédiée à Saint Julien de Brioude.
Trois tranchées des sièges successifs de la ville (1697, 1706 et 1745) ont également été appréhendées sur le site des Haleurs. L’analyse de ce type de structure est une première en Wallonie et met en évidence les réalités de terrains auxquelles étaient confrontés les sapeurs et soldats de l’époque, nullement renseignées dans les traités militaires et les récits de siège.

Quand
Samedi 20 octobre 2018 Ă  15h
OĂą
Maison des Géants (rue de Pintamont – 7800 ATH).

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a comment

Votre commentaire apparait avec un certain retard dans le blog, car il doit être approuvé (afin d'éviter le spam). Ne le soumettez donc pas deux fois ! Your comment appears with some delay as it must be approved by a moderator to avoid being spammed. Do not submit it two times !

Powered by WordPress