Autour de Spiennes

Le blog des mines néolithiques de Spiennes et de l'archéologie en Wallonie

4 mai 2018

Samedi 5 mai 2018 – ConfĂ©rence « Objets mĂ©talliques et ambiance culturelle en Belgique Ă  travers l’Age du Bronze

Filed under: ConfĂ©rences — HĂ©lène Collet @ 16:16


La Société tournaisienne de Géologie, Préhistoire et Archéologie (STGPA) et le Musée d’Archéologie de la ville de Tournai vous invitent à assister à leur prochaine conférence qui aura lieu au Musée d’Archéologie, 8, rue des Carmes à Tournai, le SAMEDI 5 MAI 2018 A 14h30.

Alexandre DURIAU, archéologue de l’Université libre de Bruxelles nous entretiendra du sujet suivant : « Objets métalliques et ambiance culturelle en Belgique à travers l’âge du Bronze : bilan et perspectives »

Invitation cordiale Ă  tous !

Le sujet

Objets métalliques et ambiance culturelle en Belgique à travers l’âge du Bronze: bilan et perspectives
Dès le début des recherches sur l’âge du Bronze, au cours de la seconde moitié du 19ème siècle, le matériel en bronze a servi de base à la subdivision chronologique de cette période. Les objets de différentes catégories (outils, armes et parures) ont été classés en types suivant leur forme. L’évolution typologique des différentes catégories d’objets mis au jour a permis d’identifier un âge du Bronze ancien, un âge du Bronze moyen et un âge du Bronze final, chacun caractérisé par un ensemble de types. Un affinement de cette chronologie a pu être réalisé par la suite sur base d’études typo-chronologiques plus poussées. Depuis la seconde moitié du 20ème siècle et l’apparition de nouvelles techniques de datation comme la datation au Carbone 14, un ancrage en datation absolue des productions métalliques a été établi. Dans nos régions, l’âge du Bronze s’étend de 2150 à 800 BC. En parallèle des études à visée chronologique, la mise en évidence des cultures de l’âge du Bronze en Europe a occupé un grand nombre de chercheurs. Ces derniers ont tenté d’identifier différentes cultures spatialement et chronologiquement localisées sur base de cartes de répartition des différents types d’objets. De manière synthétique, on oppose à travers l’âge du Bronze de nos régions un monde atlantique et un monde continental caractérisés par des productions métalliques particulières. Dans le cas de la Belgique, les recherches sur le matériel métallique ont mis en évidence des objets de typologie atlantique et d’autres de typologie continentale. À travers l’âge du Bronze belge, ces deux complexes culturels ont eu des influences plus ou moins marquées selon les périodes. L’étude de l’évolution de ces influences au sein de notre territoire a donc constitué une part importante des recherches. Dans notre présentation, nous proposerons un bilan des études concernant les influences culturelles au sein de notre territoire à travers l’âge du Bronze. Dans ce but, nous mobiliserons un corpus d’objets principalement en bronze mais également en or issus de découvertes anciennes et récentes. Pour chaque période, nous proposerons une sélection d’objets représentatifs du mobilier belge. Des comparaisons avec du matériel étranger seront aussi proposées, les frontières modernes n’ayant aucun sens dans cette étude. Nous discuterons également des problèmes engendrés par l’étude d’objets issus d’anciennes collections mais également des limites de l’approche typologique pour la mise en évidence des cultures de l’âge du Bronze. Nous proposerons un renouvellement de la méthode qui est actuellement appliqué dans notre thèse. Notre but est de montrer les potentialités de l’analyse des techniques de fabrication des objets pour la mise en évidence de groupes culturels. L’accent sera mis sur les objets de l’âge du Bronze final qui sont les mieux représentés au sein de notre corpus et dont la diversité typologique est la plus grande. L’étude des productions métalliques de l’âge du Bronze final belge nous permettra de discuter de la place particulière de notre territoire à cette période : au carrefour entre les deux grands complexes culturels du Centre-Ouest de l’Europe (le complexe nord-alpin et le complexe atlantique). Alexandre DURIAU Archéologue à l’Université libre de Bruxelles.

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Powered by WordPress