Loading...

Découvertes/Mobilier

/Découvertes/Mobilier
Découvertes/Mobilier 2018-03-13T22:59:33+00:00

Découvertes/Mobilier

Le silex

Les ébauches d’outil, c’est-à-dire les pièces ratées en cours de fabrication, et les déchets issus de la taille du silex, tels que les nucléus débités et les éclats, sont le mobilier le plus couramment rencontré à Spiennes. Ils nous renseignent sur les types d’objets produits sur le site et sur leur mode de préparation. Deux productions principales y sont très bien représentées, celle des haches et celle des lames. Les haches sont de toutes dimensions. Les plus grands exemplaires mesurent 28 cm de long. Les lames robustes et régulières mesurent minimum 15 cm et maximum 25 cm de long.

La céramique

Les découvertes de poteries ou de tessons sont peu nombreuses à Spiennes. Quelques vases presque complets ont néanmoins été découverts dans les puits d’extraction. Le mobilier céramique se rapporte principalement à la culture Michelsberg. De la céramique Michelsberg a aussi été découverte dans les fossés du village à enceinte.

Le grès

D’assez nombreux outils en grès ont été découverts sur le site : des percuteurs, outils destinés à la taille du silex; des fragments de polissoir, et plus étonnant pour un site minier, des meules et des fragments de meule utilisées pour la fabrication de la farine.

Les matières organiques

Bois de cerf et os travaillés

Les outils en bois de cerf utilisés pour l’extraction du silex sont nombreux sur un site minier comme Spiennes. Le bois de cerf y a aussi été utilisé pour la confection de percuteurs et de chasse-lames, outils du tailleur de silex. D’autres objets en bois de cerf plus rares ont aussi été rencontrés comme des peignes utilisés pour carder la laine des moutons et des outils en os comme des poinçons et des lissoirs.

Os non travaillés

Les puits d’extraction du silex livrent de nombreux restes osseux d’animaux. La collection Stevens de l’IRSNB compte par exemple plus de 13 000 ossements. Parmi ceux-ci, 97 % sont des restes d’animaux domestiques (bœuf, porc, chèvre, mouton et chien). Les animaux sauvages présents à Spiennes sont le sanglier, le chevreuil, le cerf, le cheval sauvage, l’ours brun, l’aurochs, le chat sauvage, l’élan et le castor. Grâce au tamisage des terres issues des fouilles pratiquées aujourd’hui, la proportion d’animaux sauvages est plus importante dans les puits récemment fouillés en raison de la présence de petits animaux intrusifs tombés dans les puits au cours de leur remblaiement.

Charbons de bois et graines

Les sédiments contenus dans les puits d’extraction du silex livrent des charbons de bois, et plus rarement des graines carbonisées. Parmi celles-ci, les plantes domestiques telles que les céréales et les légumineuses sont présentes.

datation