Autour de Spiennes

Le blog des mines néolithiques de Spiennes et de l'archéologie en Wallonie

2 octobre 2012

Néandertal, de la légende noire à la légende dorée

Filed under: Paleo et MĂ©so,Presse & Medias,Publications,Questions naives — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

Pour Erik Trinkaus et Pat Shipman, auteurs d’une histoire de Néandertal, « la place exacte des Néandertaliens dans notre arbre généalogique fait encore l’objet de débats. En près de cent quarante ans, ils sont passés par presque tous les liens de parenté imaginables avec nous. Certains les ont fait entrer dans notre espèce moderne et d’autres les ont repoussés sur la branche la plus éloignée de notre arbre ». Et Yves Coppens, dans sa préface à ce même ouvrage, voit en Néandertal, « l’Homme fossile le plus maltraité de l’histoire de la paléontologie »

1. Promené de branches en branches, « maltraité » par la science, Néandertal l’est-il autant dans sa présentation aux Français ? À quoi ressemble-t-il ?

Considéré, dès sa découverte en 1856, non comme un homme préhistorique, mais comme un spécimen pathologique de l’homme moderne, Néandertal ne voit son ancienneté enfin reconnue, en 1865, que pour apparaître sous les traits d’un sauvage proche du singe. Cette vision change avec la découverte, en 1866, de deux squelettes néandertaliens à Spy d’Orneau, en Belgique. Ces fossiles « entraînèrent une révision forcée de l’opinion dominante, et les arguments selon lesquels ils étaient pathologiques ou avaient appartenu à des idiots commencèrent à paraître un peu ridicules »

2. Entre 1899 et 1906, la mise à jour de centaines d’ossements à Krapina, en Croatie, confirme ce qui avait été pressenti à Spy : Néandertal est bien un être humain archaïque. Pourtant, trois ans après les fouilles croates, les lecteurs de L’Illustration y découvrent un portrait bien peu flatteur. (suite..)

 

Source : Hominidés

19 septembre 2012

Dossiers d’ArchĂ©ologie n°353 – Les dĂ©buts du NĂ©olithique en Europe

Pour les mois de septembre et d’octobre, « Dossiers d’ArchĂ©ologie » nous propose le thème de la nĂ©olithisation Ă  travers diffĂ©rents articles. La revue parcourt cette thĂ©matique, de ses origines proches-orientales aux dĂ©buts du RubanĂ© en Europe, en passant par le NĂ©olithique de Grèce, des Balkans ou encore les donnĂ©es issues de l’ADN.
A ne pas manquer!

Liste des articles:
Le NĂ©olithique, une longue histoire
La construction d’une autre Europe. La mĂ©tamorphose du NĂ©olithique
L’Ă©mergence du NĂ©olithique au Proche-Orient
Les premiers agriculteurs de Chypre
Les derniers chasseurs-cueilleurs européens
Les débuts du Néolithique en Grèce
Le NĂ©olithique ancien des Balkans et des steppes
Premiers agro-pasteurs de Méditerranée centrale et occidentale
Le RubanĂ© et le NĂ©olithique danubien. L’aube de la civilisation europĂ©enne
Diffusion des plantes cultivĂ©es, Ă©mergence de l’agriculture en Europe
Climat, environnement et néolithisation européenne
La nĂ©olithisation de l’Europe. Les donnĂ©es de l’ADN
Vers d’autres sociĂ©tĂ©s?

Source: dossiers-archéologie.com

2 septembre 2012

FRANCE : les 15 et 16 septembre 2012 – JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

Filed under: Expositions, Visites et Ă©vĂ©nements,Institutions,Presse & Medias — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

Les patrimoines cachés

Objectifs et orientations thématiques

ElĂ©ment structurant de nos paysages urbains et ruraux, le patrimoine continue d’exercer une profonde fascination Ă  travers les traces innombrables laissĂ©es au cours des siècles par les communautĂ©s humaines. OmniprĂ©sents, ces tĂ©moins de l’histoire surgissent souvent lĂ  oĂą on ne les attend pas, lĂ  oĂą le regard, parfois terni par la force des habitudes, ne les soupçonne pas, lĂ  oĂą on ne les voit plus.
Derrière chaque dĂ©cor quotidien reposent des trĂ©sors ignorĂ©s, des raretĂ©s dissimulĂ©es, des histoires confidentielles. S’il n’est pas toujours directement accessible, ce paysage patrimonial n’en reste pas moins prĂ©sent, partout oĂą l’on ose la curiositĂ©, le dĂ©voilement, l’exploration.
Tout monument, qu’il soit d’intĂ©rĂŞt national ou qu’il vive Ă  travers la mĂ©moire locale, peut se lire sous un angle diffĂ©rent Ă  travers ses Ă©lĂ©ments invisibles au premier regard, enfouis, cachĂ©s, insolites ou originaux. (suite…)

21 juillet 2012

Prix du mĂ©moire de l’IPW : Ă©dition 2013

Filed under: Institutions,Presse & Medias — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

Chaque année, plusieurs mémoires d’étudiants architectes, ingénieurs-architectes, architectes du paysage, historiens de l’art, archéologues ou étudiants du master complémentaire en conservation-restauration du patrimoine culturel immobilier sont consacrés à des sujets liés à la sauvegarde du patrimoine culturel immobilier. Toutes ces recherches constituent un véritable potentiel malheureusement souvent inexploité.

Pour sa 5e édition, ce prix sera à nouveau décerné, en 2013, par l’Institut du Patrimoine wallon.

Le prix du mémoire porte sur un mémoire relatif à la sauvegarde du patrimoine culturel immobilier en Wallonie ou à Bruxelles, qu’il s’agisse d’une étude préalable à la restauration d’un monument, d’une étude spécifique d’analyse préalable appliquée à un monument, d’une étude historique et/ou technique d’un monument, d’une typologie architecturale, d’une technique ancienne (telle que notamment le stuc, le décor peint, la dorure, le vitrail, la serrurerie…), d’une analyse des potentialités de réaffectation d’un monument, d’une étude monographique de l’œuvre d’un architecte, d’un paysagiste, d’un artiste ou d’un homme de métier…(suite)

17 juillet 2012

Mercredi 18 juillet 2012 – La grotte de Lascaux dans l’Ă©mission « Des Racines et des Ailes »

Filed under: Paleo et MĂ©so,Presse & Medias — HĂ©lène Collet @ 21:21


Demain, mercredi 18 juillet 2012 Ă  20h35, visitez la grotte de Lascaux grâce Ă  l’Ă©mission de FR3 « Des Racines et des Ailes » consacrĂ©e au PĂ©rigord. Fragile et totalement fermĂ©e au public, Lascaux est nĂ©anmoins rĂ©gulièrement Ă©tudiĂ©e par les scientifiques. Une camĂ©ra a Ă©tĂ© exceptionnellement autorisĂ©e Ă  filmer Muriel Mauriac, la conservatrice de la grotte, au cours d’une mission de surveillance.

10 juillet 2012

« Les mĂ©tiers de l’archĂ©ologie », un numĂ©ro spĂ©cial de la revue ArchĂ©othĂ©ma

Filed under: Presse & Medias,Publications — HĂ©lène Collet @ 7:07


À l’occasion de la troisième édition des Journées nationales de l’archéologie qui se sont tenues en juin 2012, Archéothéma propose un numéro hors-série entièrement consacré aux métiers de l’archéologie.
Comme le soulignent les rĂ©dacteurs de la revue « trop souvent, pour le grand public, l’archĂ©ologue est considĂ©rĂ© comme un original, passionnĂ©, qui gratte la terre avec son petit pinceau et sa petite truelle« . Les pages de ce numĂ©ro hors sĂ©rie montrent que l’archĂ©ologie est, au contraire, un vĂ©ritable mĂ©tier qui fait appel Ă  des savoirs très divers tant scientifiques que techniques. Au fil du sommaire, la revue vous fera dĂ©couvrir les spĂ©cialistes de cette discipline. Pour en savoir plus.
Pour prendre connaissance du sommaire :

2 juillet 2012

Dimanche 1er juillet 2012 – Les sites miniers majeurs de Wallonie inscrits sur la liste du Patrimoine mondial par l’Unesco

Filed under: Institutions,Presse & Medias — HĂ©lène Collet @ 8:08


La 36e session du comitĂ© du Patrimoine mondial rĂ©unie Ă  Saint-PĂ©tersbourg (FĂ©dĂ©ration de Russie) a examinĂ© dimanche 1er juillet 2012 la candidature des sites miniers majeurs de Wallonie . Les quatre sites tĂ©moignant de l’industrie de la houille tout au long du bassin minier en Wallonie sont le Grand Hornu Ă  Boussu, le site du Bois du Luc Ă  La Louvière, le site du Bois du Cazier Ă  Charleroi et Blegny-Mine Ă  Liège. Les quatre sites miniers ont Ă©tĂ© proposĂ©s Ă  l’Unesco pour leur complĂ©mentaritĂ© permettant d’illustrer les diffĂ©rentes facettes du dĂ©veloppemnt minier en Wallonie. Ils ont Ă©tĂ© inscrits sur la liste du Patrimoine mondial selon les critères (ii) tĂ©moigner d’un Ă©change d’influences considĂ©rable pendant une pĂ©riode donnĂ©e ou dans une aire culturelle dĂ©terminĂ©e, sur le dĂ©veloppement de l’architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification des villes ou de la crĂ©ation de paysages et (iv) : offrir un exemple Ă©minent d’un type de construction ou d’ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une pĂ©riode ou des pĂ©riodes significative(s) de l’histoire humaine. Sur le site officiel de candidature, quatre vidĂ©os permettent de dĂ©couvrir les sites candidats.
Lors de cette mĂŞme session l’inscription sur la liste du Patrimoine mondial du « bassin minier du Nord-Pas-de-Calais » en tant que paysage culturel a Ă©tĂ© retenue.
Pour en savoir plus : voir le communiquĂ© de presse sur le site de l’IPW
voir l’annonce de l’inscription au journal de la RTBF;
l’information sur les 8 nouveaux biens inscrits ce dimanche Ă  St PĂ©tersbourg
la page web du SPW consacrée au Patrimoine mondial

30 juin 2012

Retour sur une découverte exceptionnelle : interview de Peter Eeckhout à propos du tombeau mis au jour à Pachacamac

Filed under: Presse & Medias — HĂ©lène Collet @ 8:08


Le 23 mai 2012 nous annoncions sur ce blog que l’Ă©quipe de Peter Eeckhout venait de mettre au jour Ă  Pachacamac (PĂ©rou) un tombeau exceptionnel contenant plus de 80 dĂ©funts de diffĂ©rents âges. Cette dĂ©couverte, a Ă©tĂ© provisoirement datĂ©e des alentours de l’an 1000.
Le mardi 3 juillet de 18h à 18h45 et le mercredi 4 juillet de 9h à 9h45, une interview de Peter Eeckhout, portant sur ces découvertes, sera diffusée sur Radio Campus (FM 92,1)
Source : Crea Patrimoine
Source de l’image : Projet Ychsma

23 juin 2012

Historiquement Show

Ă€ l’occasion des JournĂ©es nationales de l’ArchĂ©ologie des 22, 23 et 24 juin, Histoire, partenaire de l’Ă©vĂ©nement et en collaboration avec lINRAP, consacrera, dès vendredi 22 Ă  16h30 une programmation exceptionnelle Ă  la discipline, Ă  travers six documentaires, huit films courts sur les sciences de l’archĂ©ologie et le magazine Historiquement Show de Michel Field.

L’ensemble de cette programmation fera l’objet d’une rediffusion pendant le week end des 23 et 24 juin.

 

Une émission présentée par Michel Field

 Retrouvez le programme des manifestations des JournĂ©es de l’archĂ©ologie :

http://journees-archeologie.inrap.fr/Les-journees-nationales-de-l-archeologie-2012/p-12945-Accueil.htm

10 juin 2012

Découvertes des premiers jumeaux préhistoriques ibériques

Filed under: NĂ©olithique,Presse & Medias — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

Des chercheurs de l’UniversitĂ© Autonome de Barcelone (UAB) ont dĂ©couvert les restes de nouveau-nĂ©s jumeaux sur le site archĂ©ologique d’Olèrdola Ă  Barcelone.

Ces squelettes sont datés entre le milieu du 4ème siècle avant JC et le début du 2ème siècle avant JC.
Ce sont les premiers ossements de jumeaux (dans ce cas de jumelles…) Ă  ĂŞtre recensĂ©s Ă  ce jour: « C’est le premier cas documentĂ© dans la pĂ©ninsule ibĂ©rique. Il a souvent Ă©tĂ© question de possibilitĂ© de jumeaux, mais les donnĂ©es recueillies sur le terrain jusqu’ici n’ont jamais Ă©tĂ© suffisantes pour pouvoir en ĂŞtre certain, » explique Eulalia Subira , chercheur Ă  l’UAB et co-auteur de l’Ă©tude publiĂ©e dans l’International Journal of Osteoarchaeology.

Les restes ont Ă©tĂ© trouvĂ©s sur le site archĂ©ologique de Sant Miquel d’Olèrdola en Catalogne et ils appartiendraient Ă  deux filles ayant entre 38 et 40 semaines de gestation. Elles ont Ă©tĂ© enterrĂ©es en mĂŞme temps dans la mĂŞme tombe avec leurs jambes entrelacĂ©es  (suite…) .

Source: Eurekalert : « The first prehistoric Iberian twins have been found »

23 mai 2012

Des archĂ©ologues de l’ULB dĂ©couvrent une chambre funĂ©raire inviolĂ©e au PĂ©rou

Filed under: Presse & Medias — HĂ©lène Collet @ 9:09

Des archĂ©ologues de l’ULB ont dĂ©couvert sur le site de Pachacamac au PĂ©rou une chambre funĂ©raire inviolĂ©e comprenant environ 80 individus.
Pour en savoir plus, regardez l’interview de Peter Eeckhout, chef de mission du projet sur la VRT. NB : l’interview est en français.
Source : Archeonet Vlaanderen
Information également publiée sur : science blog; sur UPI; sur RTL; sur découvertes archéologiques

Image : Université libre de Bruxelles

21 mai 2012

Parution du 1er numĂ©ro d’Ex situ, revue consacrĂ©e Ă  l’archĂ©ologie en Flandres

Filed under: Presse & Medias,Publications — HĂ©lène Collet @ 7:07


En avril dernir paraissait le premier numĂ©ro d’une nouvelle revue consacrĂ©e Ă  l’archĂ©ologie en Flandres. L’initiative est due Ă  une quinzaine d’archĂ©ologues motivĂ©s qui ont choisi de prendre du temps pour communiquer leur passion de l’archĂ©ologie en communiquant les rĂ©sultats de cette passionnante recherche avec tout un chacun. Avec ce nouveau magazine, l’Ă©quipe souhaite prĂ©senter la recherche archĂ©ologique de manière captivante mais surtout accessible Ă  un large public.

Avec un Ă©ventail de reportages tantĂ´t courts tantĂ´t longs, de pages d’opinion, d’interviews et de reportages photo, Ex situ espère crĂ©er une passerelle entre les chercheurs et toutes les personnes intĂ©ressĂ©es. La revue aura pour principal thème la recherche archĂ©ologique en Flandres mais son attention se portera aussi sur les chercheurs flamands Ă  l’Ă©tranger.

Dans le premier numĂ©ro, le lecteur pourra suivre les traces de chasseurs-cueilleurs de la prĂ©histoire le long de l’Escaut, de fermiers de l’Age du Fer Ă  Geel, d’ouvriers du bâtiment du dĂ©but du Moyen Age Ă  Bruges et d’un fabricant d’arbalètes du 15e siècle Ă  Alost. Ex situ s’intĂ©ressera ausi au patrimoine fragile de l’Altai et aux tombes d’animaux de l’Egypte ancienne.

Ex situ est une publication du Forum Vlaamse Archeologie. Le magazine, composé de 96 pages richement illustrées, paraîtra au rythme de deux fois par an et sera vendu au prix de 12,5 euros.

Pour visualiser le contenu : EXSITU_inhoud

Plus d’infos sur http://www.exsitu.be ou http://www.facebook.com/ExSituTijdschrift.

Le 26 et 27 mai 2012 au Musée du Malgré-Tout : Archéologie en fête

Le MusĂ©e du MalgrĂ©-Tout vous propose son voyage annuel dans le temps (et dans l’espace). Retournez quelques siècles ou quelques milliers d’annĂ©es en arrière.

Venez vivre Ă  l’heure du mammouth et refaites les gestes de nos ancĂŞtres chasseurs-cueilleurs ! Venez dĂ©couvrir les techniques des artisans gaulois et gallo-romains et goĂ»ter leur cuisine !

Sans oublier les visites guidées au musée, la buvette et un bon barbecue !

Bref, une journée à faire en famille, ABSOLUMENT.

DĂ©couvrez l’âge du cuivre avec la troupe « Chalcophore » qui vous propose :
Fonte du cuivre et forge – Taille du silex – CĂ©ramique – Tissage et confection – Sculpture sur stèle …(suite)

MusĂ©e du MalgrĂ©-Tout – 28, rue de la Gare Ă  5670 Treignes.
– Tarif : droit d’entrĂ©e unique : 5€; membres CEDARC : 3€ ; moins de 6 ans : gratuit.

– Pour infos : +32(0)60/39.02.43- E-mail : cedarc@skynet.be – Site web : www.museedumalgretout.net

18 mai 2012

Chypre : dĂ©couverte du plus ancien village d’agriculteurs de toutes les Ă®les mĂ©diterranĂ©ennes

Filed under: NĂ©olithique,Presse & Medias — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00


Le plus ancien village d’agriculteurs de toutes les Ă®les mĂ©diterranĂ©ennes vient d’ĂŞtre dĂ©couvert Ă  Chypre par une Ă©quipe d’archĂ©ologues français impliquant notamment le CNRS, le MusĂ©um national d’Histoire naturelle, l’INRAP, l’EHESS et l’UniversitĂ© de Toulouse II, le Mirail. On pensait jusqu’Ă  prĂ©sent qu’en raison de son insularitĂ©, Chypre avait Ă©tĂ© atteinte par les premières sociĂ©tĂ©s agricoles nĂ©olithiques, mille ans après la naissance de l’agriculture au Proche-Orient (aux alentours de 9 500/9 400 avant J-C). La dĂ©couverte de Klimonas, village datĂ© de presque 9000 ans avant J.-C, prouve au contraire que ces premières sociĂ©tĂ©s agricoles ont migrĂ© peu de temps après les dĂ©buts de l’agriculture depuis le continent proche-oriental. Elles ont apportĂ© Ă  Chypre le blĂ©, mais aussi des chiens et des chats. Ces rĂ©sultats illustrent aussi la maĂ®trise prĂ©coce de la navigation de ces populations. Ils sont publiĂ©s par la revue Proceedings of the National Academy of Science (PNAS).

Les villageois sĂ©dentaires du NĂ©olithique ancien ont commencĂ© Ă  cultiver des cĂ©rĂ©ales sauvages au Proche-Orient, aux alentours de 9 500 av. J.-C. De rĂ©centes dĂ©couvertes ont montrĂ© que l’Ă®le de Chypre Ă©tait alors frĂ©quentĂ©e par des groupes humains, mais les premières traces attestant de la culture des cĂ©rĂ©ales et de la construction de villages n’Ă©taient jusqu’Ă  prĂ©sent pas antĂ©rieures Ă  8 400 av. J.-C. Les rĂ©sultats rĂ©cents des fouilles archĂ©ologiques de Klimonas dĂ©montrent que de vĂ©ritables communautĂ©s villageoises Ă©taient installĂ©es Ă  Chypre entre 9 100 et 8 600 ans avant J-C. (suite)

 

Source : CNRS

10 mai 2012

Festivals de films – Amiens et Pech Merle

Filed under: NĂ©olithique,Paleo et MĂ©so,Presse & Medias,Protohistoire et Histoire — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

La Onzième Ă©dition du Festival du Film d’ArchĂ©ologie d’Amiens

180 documentaires, rĂ©alisĂ©s entre 2009 et 2011, ont Ă©tĂ© prĂ©sĂ©lectionnĂ©s, une centaine ont Ă©tĂ© reçus pour participer au Festival, une soixantaine ont Ă©tĂ© retenus dans le cadre de la sĂ©lection officielle. Celle-ci s’articulera autour de quinze sĂ©ances axĂ©es sur une pĂ©riode chronologique donnĂ©e ou sur une thĂ©matique particulière. Les rencontres avec les chercheurs et les archĂ©ologues seront l’occasion d’exposer les problèmatiques scientifiques; celles avec les rĂ©alisateurs ou les producteurs s’attacheront aux divers aspects de la vulgarisation de l’archĂ©ologie. (suite article)
Du 10 au 14 avril 2012
CinĂ©ma Gaumont – FacultĂ© des arts – UniversitĂ© de Picardie

 

Pech Merle : Création du premier festival de film consacré à la Préhistoire 

Le Centre Préhistoire du Pech Merle annonce la création du premier festival de film consacré à la Préhistoire : Objectif Préhistoire. Il se déroulera du 5 au 7 juillet 2012 au Centre de Préhistoire du Pech Merle à Cabrerets dans le Lot.? Evénement unique en son genre, Objectif Préhistoire s’adresse à tous les publics, amateurs et professionnels, intéressés par la Préhistoire et désireux de la découvrir par un médium attractif et originale : l’audiovisuel. Ainsi Objectif Préhistoire se propose de multiplier et rajeunir les regards sur la Préhistoire en montrant les découvertes et interrogations des archéologues et réalisateurs passionnés par ce sujet.

Contact pour plus d’informations :
Centre de Préhistoire du Pech Merle
46330 Cabrerets
05.65.31.23.33
festival@pechmerle.com  –   presse.objectif-prehist@pechmerle.com

MEXIQUE: DES COUTEAUX D’OBSIDIENNES UTILISÉS POUR DES SACRIFICES HUMAINS

Filed under: Presse & Medias,Protohistoire et Histoire — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

Des archéologues mexicains rapportent avoir trouvé des preuves concluantes montrant que des couteaux ont été utilisés dans le sacrifice humain il y a 2.000 ans.
Des cellules sanguines et des fragments de muscle, de tendon, de peau et de cheveux ont été identifiés sur les couteaux en obsidienne, une roche volcanique vitreuse.
Ces derniers proviennent de la cité peu connue de Cantona, qui a prospéré juste après la mytérieuse cité-état de Teotihuacan. Cantona est plus ancienne de 1000 ans que la plus célèbre culture où furent pratiqués les sacrifices humains: les Aztèques.
Il y a dĂ©jĂ  20 ans, des scientifiques de l’Institut National Mexicain d’Anthropologie et d’Histoire (INAH) avaient vu ce qu’ils pensaient ĂŞtre des tâches de sang fossilisĂ©es sur des couteaux de pierre. Mais ce ne fut qu’après un examen mĂ©thodique en utilisant un microscope Ă  balayage Ă©lectronique que les tissus humains sur les 31 couteaux provenant de Cantona, dans l’Ă©tat de Puebla, on pu ĂŞtre positivement identifiĂ©s.

(Suite de l’article : Les dĂ©couvertes archĂ©ologiques)
Source : News Sky: « Mexico: Glass Knives Used For Human Sacrifice »

9 mai 2012

Ă–tzi – Des globules rouges prĂ©servĂ©es dans une momie pendant 5.300 ans

Des globules rouges ont Ă©tĂ© prĂ©servĂ©s durant plus de 5.000 ans dans le corps momifiĂ© d’Ă–tzi, l’homme des glaces dĂ©couvert en 1991 dans un glacier alpin entre l’Autriche et l’Italie, dĂ©montre une Ă©tude publiĂ©e mardi par la revue de la Royal Society britannique.

Remarquablement bien conservĂ©e par les glaces, la momie d’Ă–tzi renfermait encore des tissus intacts et mĂŞme des Ă©lĂ©ments du système nerveux, mais aucune trace de sang n’avait pu y ĂŞtre dĂ©celĂ©e par les scientifiques. ??Initialement, les chercheurs Ă©tudiant l’homme des glaces avaient pensĂ© que son sang s’Ă©tait auto-dĂ©truit au fil du temps, jusqu’Ă  ce que des tests plus poussĂ©s rĂ©vèlent des traces de rĂ©sidus sanguins dans ses nombreuses blessures. NĂ©anmoins, aucune cellule sanguine intacte n’avait pu ĂŞtre formellement identifiĂ©e quelque 5.300 ans après la mort violente d’Ă–tzi, prĂ©cĂ©dĂ©e par une lente agonie. ?? »Jusqu’Ă  prĂ©sent, on ignorait avec prĂ©cision combien de temps le sang pouvait survivre, et encore plus Ă  quoi pouvaient ressembler des cellules sanguines datant de la pĂ©riode du Chalcolithique« , explique l’anthropologue Albert Zink, spĂ©cialiste de cette momie unique en son genre. M. Zink et ses collègues ont utilisĂ© des techniques de pointe pour pousser plus loin l’autopsie d’Ă–tzi….. (suite)

Source :  Wikistrike –   7sur7.be

4 mai 2012

L’Inrap entreprend des recherches dans la grotte préhistorique du Mas d’Azil

Une équipe d’archéologues de l’Inrap vient d’intervenir, sur prescription de la Drac Midi-Pyrénées, dans la monumentale grotte-tunnel du Mas d’Azil en Ariège, à l’occasion d’un projet de réaménagement touristique.

Nécessité d’un diagnostic archéologique

La grotte préhistorique du Mas d’Azil est traversée par la rivière Arize mais aussi par la route départementale 119, reliant le village du Mas d’Azil à celui de Maury. Cette immense grotte est l’un des sites majeurs de la préhistoire française et classée monument historique. C’est aussi un haut lieu touristique. L’aménagement d’un bâtiment d’accueil et du parcours de visite par la commune du Mas d’Azil nécessite diverses opérations de diagnostic archéologique. Deux phases se sont déjà déroulées. La première concerne une tranchée destinée aux réseaux enterrés traversant la route, la seconde porte sur le bâtiment d’accueil, localisé au sein de la grotte.

La grotte du Mas d’Azil et la préhistoire française

Ce gisement palĂ©ontologique et prĂ©historique a fait l’objet de recherches dès 1860. FĂ©lix Garrigou en dĂ©crit la stratigraphie gĂ©nĂ©rale en 1867. Vingt ans plus tard, Édouard Piette y entreprend d’importantes fouilles et extrait des milliers d’outils de silex et des centaines d’œuvres d’art mobilier. En 1901-1902, Henri Breuil dĂ©couvre les premiers vestiges d’art pariĂ©tal de la caverne. (suite de l’article)

Source : INRAP

1 mai 2012

Les habitants de Madrid mangeaient de l’Ă©lĂ©phant il y a 80000 ans

Filed under: Paleo et MĂ©so,Presse & Medias — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

Les hommes qui peuplaient les rives de la rivière Manzanares, Ă  Madrid en Espagne, au cours du PalĂ©olithique moyen se nourrissaient de viande de pachyderme et de sa moelle osseuse. C’est ce que montre une Ă©tude espagnole qui a trouvĂ© des marques de percussion et de dĂ©coupe sur les restes d’un Ă©lĂ©phant sur le site de Preresa.

Dans les temps prĂ©historiques, la chasse aux animaux impliquait des risques et exigeait une quantitĂ© considĂ©rable d’Ă©nergie. Par consĂ©quent, lorsque les gens du PalĂ©olithique moyen (entre 127.000 et 40.000 ans) avait un Ă©lĂ©phant dans le garde-manger, ils n’en laissaient aucune miette…

Les hommes qui peuplaient la région de Madrid il y a 84.000 ans se nourrissaient sur ces proboscidiens (proboscidea) de viande et de moelle osseuse, selon cette nouvelle étude.

Jusqu’Ă  prĂ©sent, la communautĂ© scientifique doutait que la consommation de viande d’Ă©lĂ©phant Ă©tait une pratique courante Ă  cette Ă©poque en raison de l’absence de preuve directe sur les os. Il reste encore Ă  dĂ©terminer si l’on est en prĂ©sence des espèces Mammuthus (Mammouth) de la sous-espèce du Palaleoloxodon (lire la suite)

Source:  Eurekalert

 

28 avril 2012

Le Salon noir – L’archĂ©ologie contredit-elle Ă  la Bible ?

Cette semaine, le Salon Noir, l’Ă©mission du mercredi après-midi de France Culture a reçu Estelle Villeneuve, de la Maison de l’archĂ©ologie et de l’ethnologie RenĂ©-Ginouvès (Nanterre), Jean-Baptiste Humbert, de l’Ecole biblique et archĂ©ologique française de JĂ©rusalem et Ronny Reich, de l’IsraĂ«l Antiquities Authority.

La Bible, en tant que production humaine, en tant que grand classique de l’histoire universelle, ne donne-t-elle pas Ă  tous, croyant ou non, le droit d’intervenir sur son contenu? La question est posĂ©e. Certains Ă©lĂ©ments mentionnĂ©es dans la Bible sont bien antĂ©rieur Ă  sa rĂ©daction et peuvent par exemple remonter Ă  l’Age du Fer, voire du bronze. Des rapports peuvent-ils ĂŞtre fait entre les textes et les dĂ©couvertes? Peut-on accorder du crĂ©dit Ă  un texte idĂ©ologique, d’un point de vue archĂ©ologique? La Bible Ă©tant une compilation d’Ă©crits très variĂ©s et parfois bien plus anciens, peut-on y distinguer les Ă©lĂ©ments qui tiennent du mythe des Ă©lĂ©ments qui pourraient ĂŞtre considĂ©rĂ©s comme une archive historique et servir Ă  l’archĂ©ologie? Et si la bible Ă©tait « stratifiĂ©e »?
Je vous invite à écouter ce débat un brin provocateur en podcast.


Source : Le Salon Noir.

Deux manifestations pour revivre la préhistoire

4ème édition du Printemps de la Préhistoire (Cambous à Viols-en-Laval) du 26 au 30 mai

Nous invitons un large public à venir découvrir des expériences scientifiques peu courantes et à établir des liens avec les chercheurs.?Il s’agit d’aborder l’archéologie dans sa réalité et de débattre des questions de préservation du patrimoine archéologique et surtout d’assurer un relais et de susciter des vocations…?Les expérimentations se déroulent Samedi et Dimanche en présence du public.
Informations :    EntrĂ©e gratuite pour tous  –  TĂ©l. :  04 67 86 34 3

14ème édition des Journées de la Préhistoire (Valflaunès) du 1er au 3 juin

La commune de Valflaunès organise la 14ème Ă©dition des « JournĂ©es de la PrĂ©histoire » du 1er au 3 juin 2012 . L’objectif est de rĂ©habiliter un patrimoine prĂ©historique trop souvent mĂ©connu et de sensibiliser un large public au riche patrimoine archĂ©ologique local. Cette manifestation s’adresse tant aux professionnels de l’archĂ©ologie qu’à un public familial.  (Lien vers l’article)

Contact : Estelle Mailhé 04 67 55 22 13
animation-culture@valflaunes.fr
www.valflaunes.fr

27 avril 2012

Albanie – dĂ©couverte du plus ancien site agricole en Europe

Filed under: NĂ©olithique,Presse & Medias — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

Des recherches de l’Université de Cincinnati* ont révélé des traces d’agriculture dans une ancienne zone humide. L’UC a collaboré avec la Southern Albania Neolithic Archaeological Project (SANAP*) pour mener à bien cette étude.

Susan Allen, professeur au DĂ©partement d’anthropologie de l’UC et qui co-dirige la SANAP, explique qu’elle et le co-directeur Ilirjan Gjipali, de l’Institut albanais d’archĂ©ologie, ont crĂ©Ă© le projet afin de combler une lacune non seulement dans l’archĂ©ologie albanaise, mais dans l’archĂ©ologie en Europe de l’Est dans son ensemble, en concentrant l’attention sur la transition initiale vers l’agriculture dans la rĂ©gion. « Pour l’Albanie, il y a eu une lacune importante dans la documentation du NĂ©olithique ancien, la première phase de l’agriculture dans la rĂ©gion Â», explique Allen, « alors que plusieurs sites du NĂ©olithique ancien ont Ă©tĂ© fouillĂ©s en Albanie dans les annĂ©es 70 et 80, les restes vĂ©gĂ©taux et animaux (les clĂ©s pour explorer les dĂ©buts de l’agriculture) Â»â€¦â€¦suite de l’article*

Sources:
*Université de Cincinnati
*SANAP
*Blogspot

22 avril 2012

Paris – Palais de la dĂ©couverte : PrĂ©histoire(s), l’enquĂŞte dĂ©marre…

Filed under: Expositions, Visites et Ă©vĂ©nements,Presse & Medias — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

Jusqu’au 17 juin 2012.

Le parcours original de l’exposition « Préhistoire(s) l’enquête » s’articule autour de la scène d’un crime préhistorique datée de 7 400 années : la double sépulture de Téviec, découverte en 1928 au large de Quiberon.

Bien des interrogations demeurent à son sujet. Qui sont ces deux humains enterrés ainsi l’un contre l’autre ? Pour quelles raisons sont-ils décorés de bijoux et de coquillages ? S’agit-il d’un couple ? Que leur est-il arrivé ? À quelle époque vivaient-ils ? À quel âge sont-ils morts ?
C’est Ă  vous, Ă  moi, au visiteur, que revient aujourd’hui de rĂ©soudre aujourd’hui cette vĂ©ritable enquĂŞte policière. Vous disposez d’une palette moderne d’outils archĂ©ologiques, rĂ©pertoriĂ©s parmi 5 pĂ´les : ?? « investigation anthropologique », oĂą l’on apprend que l’étude des origines de l’Homme s’appuie sur des techniques scientifiques avancĂ©es telles que le prĂ©lèvement ADN, l ou la palĂ©opathologie ; ?? « investigation chronologique » et les fameux procĂ©dĂ©s de datation comme le Carbone 14, la stratigraphie, la thermoluminescence, l’archĂ©omagnĂ©tisme, la dendrochronologie, etc. (Suite de l’article)

Cette exposition, conçue par le Muséum de Toulouse, a été reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication

Lieu : Palais de la dĂ©couverte  – Av. Franklin Roosevelt  –  75008 Paris

Lien : www.palais-decouverte.fr

21 avril 2012

Le Salon Noir – on a retrouvĂ© l’histoire de France

Ce mercredi 18, le Salon Noir, l’Ă©mission de France Culture a recu Jean-Paul Demoule, archĂ©ologue, professeur de protohistoire europĂ©enne Ă  l’universitĂ© de Paris I et ancien prĂ©sident de l’INRAP.
Celui-ci revient sur l’apport de l’archĂ©ologie Ă  l’histoire de France. Une histoire qui semble Ă´ combien sĂ©lective, stĂ©rĂ©otypĂ©e, manipulĂ©e, depuis nos livres d’Ă©coliers Ă  la presse actuelle.
A qui devons nous notre passé ? Au gaulois au fond des bois, à la Pax Romana, ou à la francisque d’un Clovis, enfin chrétien, que prônèrent tour à tour la royauté, la république, l’Etat français de Vichy ?
Jean-Paul Demoule est l’auteur d’un ouvrage rĂ©cent, on a retrouvĂ© l’histoire de France, dont nous vous avions dĂ©ja parlĂ©. Je vous invite Ă  Ă©couter son intervention sur les ondes de France-culture, en podcast ici.ICI.

Source : Le Salon Noir.

26 mars 2012

Mardi 27 mars 2012 – Tournai militaire dans l’Ă©mission ThĂ©ma sur NotĂ©lĂ©

Filed under: Presse & Medias,Protohistoire et Histoire — HĂ©lène Collet @ 7:07


NotĂ©lĂ©, tĂ©lĂ©vision rĂ©gionale picarde, consacrera prochainement une de ses Ă©missions ThĂ©ma aux fortifications militaires de Tournai Ă  l’occasion de l’exposition qui a lieu actuellement Ă  Tournai et que nous avons annoncĂ© prĂ©cĂ©demment. Cette Ă©mission ThĂ©ma sera l’occasion de dĂ©couvrir les fouilles archĂ©ologiques rĂ©alisĂ©es ces dernières annĂ©es Ă  Tournai par le Service public de Wallonie, seul ou en collaboration avec d’autres acteurs de l’archĂ©ologie en Wallonie, comme l’asbl Recherches et Prospections archĂ©ologiques en Wallonie et le Centre d’ArchĂ©ologie nationale de l’UCL. L’Ă©mission sera normalement diffusĂ©e ce mardi 27 mars Ă  18h30.
Source de l’image : wikipĂ©dia

« Page prĂ©cĂ©dentePage suivante »

Powered by WordPress