Autour de Spiennes

Le blog des mines néolithiques de Spiennes et de l'archéologie en Wallonie

16 mai 2014

Mise en ligne de l’article « La production des haches Ă  Spiennes : un Ă©tat de la question », HĂ©lĂšne Collet

couv_Collet-2012
L’article suivant est dĂ©sormais en ligne sur le blog des mines de Spiennes

COLLET H., 2012. La production des haches Ă  Spiennes : un Ă©tat de la question In DE LABRIFFE P.-A & THIRAULT E. Produire des haches au NĂ©olithique. De la matiĂšre premiĂšre Ă  l’abandon. Actes de la Table ronde de Saint-Germain-en-Laye, 16-17 mars 2007. MusĂ©e des AntiquitĂ© nationales. (SĂ©ances de la SociĂ©tĂ© prĂ©historique française 1) : 137-146.

Pour le télécharger, Collet 2012


Le sujet

Le façonnage de lames de hache est attestĂ© de 4400/4200 Ă  2900/2700 BC, tout au long de la pĂ©riode d’exploitation du site minier de Spiennes et est un des produits principaux issu de ces ateliers. Cet article fait le point sur l’état de nos connaissances sur cette production en abordant la sĂ©lection de la matiĂšre premiĂšre, les types de support utilisĂ©s, les mĂ©thodes de façonnage, les Ă©lĂ©ments de la chaĂźne opĂ©ratoire prĂ©sents sur le site ainsi que la morphologie et les dimensions des lames de hache rĂ©alisĂ©es.

The subject
The flint-mining complex of Spiennes has been dedicated to the production of axe blades during its whole existence, from 4400/4200 to 2900/2700 BC. This paper offers a review of the state of knowledge over this production and tackles the miners’ selection of the raw material, the blank’s types, the processing methods and the “chaĂźne opĂ©ratoire” elements as observed on the field, as well as the typical morphology of its products.

24 avril 2014

Obourg – faux mineurs et vrais bois de cerf du NĂ©olithique

bois-de-cerf-Obourg_copyrgh
TĂ©lĂ© MB a diffusĂ© ce 23 avril 2014 en avant-goĂ»t de l’Ă©misison ArchĂ©osphĂšre de ce dimanche consacrĂ©e au NĂ©olithique une sĂ©quence intitulĂ©e « Bruxelles – Les faux mineurs nĂ©olithiques d’Obourg dĂ©masquĂ©s« . Obourg reste un vrai casse-tĂȘte pour les archĂ©ologues. En effet, Ă  la fin du 19e siĂšcle un soi-disant mineur y avait Ă©tĂ© dĂ©couvert. Quelques annĂ©es plus tard un squelette est dĂ©couvert le long d’un chemin dans le village. Au dĂ©but du 20e siĂšcle, c’est au tour de la localitĂ© de StrĂ©py de livrer son squelette de mineur nĂ©olithique. Or l’examen attentif de ces squelettes par les chercheurs de l’IRSNB puis les datations C14 de deux d’entre eux confirment les invraisemblances. Il y a suspicion de supercherie !!!
Mais comment faire pour dĂ©mĂȘler le vrai du faux lorsque la dĂ©couverte n’a pas Ă©tĂ© faite dans des conditions scientifiques. Il n’y a ni photos, ni dessins… De lĂ  Ă  penser que toute dĂ©couverte faite Ă  Obourg est douteuse, il n’y a qu’un pas. Les bois de cerf trouvĂ©s lors de l’Ă©largissement de la rue amĂ©ricaine, vrai ou faux ?
Mais, l’affaire n’est pas close. En 2007, un habitant dĂ©couvre fortuitement des bois de cerf sur son terrain. L’examen des piĂšces montre qu’il s’agit d’outils d’extraction et leur datation qu’ils sont nĂ©olithiques. Affaire Ă  suivre…

Pour en savoir plus, consultez les articles suivants :

L’Ă©tude de Jean de Heinzelin, Rosine Orban, Dominique Roels et VĂ©ronique Hurt publiĂ©e en 1993
deH_etal_1993_vol63_311-335+txt_r

L’article prĂ©liminaire sur la dĂ©couverte de bois de cerf nĂ©olithiques Ă  Obourg en 2007
http://www.minesdespiennes.org/blog/wp-content/uploads/2009/01/NP28_93-96_Obourg-coul_p1.pdf

L’article sur la datation de vrais squelettes nĂ©olithiques de Spiennes
NP30_73-80_Toussaint-etal_Spiennes_301210_p

Image : bois de cerf du Néolithique trouvés à Obourg, photo M. Woodbury, SPW

2 avril 2014

L’archĂ©ologie sous toutes les coutures dans le magazine « Vivre la Wallonie n°23 » de mars 2014

Filed under: Archeo 2014,Publication sur internet,Sur le Web — HĂ©lĂšne Collet @ 15:15

cover_vlw23
Cela fait dĂ©jĂ  25 ans que l’archĂ©ologie est une compĂ©tence entiĂšrement rĂ©gionale. Vivre la Wallonie a choisi cette belle occasion pour prĂ©senter cette discipline ancienne mais, toujours d’actualitĂ© ! Dans le numĂ©ro de mars 2014, « Vivre la Wallonie » vous propose de passer une journĂ©e avec un archĂ©ologue, de dĂ©couvrir les multiples facettes de l’archĂ©ologie, son interaction avec les autres disciplines scientifiques mais aussi, l’archĂ©ologie prĂ©ventive, l’archĂ©ologie du bĂąti et bien sĂ»r de nombreux exemples de dĂ©couvertes archĂ©ologiques qui n’attendent que vous dont les miniĂšres de Spiennes dĂšs avril 2015 ! DĂ©couvrez le dossier ici.

Source : portail de la Wallonie

22 mars 2014

Un peu de Spiennes dans l’Ă©mission ArchĂ©osphĂšre, le dimanche 23 mars

biface_nappe-PSP
Dans l’Ă©mission ArchĂ©osphĂšre de TĂ©lĂ© MB, ACTV et TĂ©lĂ©sambre du dimanche 23 mars aux alentours de 17h, consacrĂ©e au PalĂ©olithique, il sera question de Spiennes. En effet, on l’oublie trop souvent mais la rĂ©gion de Spiennes, connue aujourd’hui surtout pour ses miniĂšres Ă  silex datĂ©es du NĂ©olithique (4300 Ă  2300 ans avant notre Ăšre), est aussi importante pour la prĂ©histoire la plus ancienne et a Ă©tĂ© frĂ©quentĂ©e par les hommes prĂ©historiques, il y a plusieurs centaines de milliers d’annĂ©es. Mais attention, Ă  cete Ă©poque il n’est pas question de mines de silex !!! Les vestiges sont des outils en silex du PalĂ©olithique ancien dĂ©couverts dans des lambeaux de terrasses alluviales datĂ©es de 450 000, 380 000 et 300 000 ans. Ces morceaux de terrasses ont Ă©tĂ© recouverts par des sĂ©diments qui les ont protĂ©gĂ©s, tandis que la riviĂšre a contiuĂ© Ă  creuser son lit. Ces nappes alluviales sont donc situĂ©es aujourd’hui bien plus haut que la riviĂšre actuelle.

Pour en savoir plus un article de Paul Haesaerts intitulĂ© « Les Formations fluviatiles plĂ©istocĂšnes du bassin de la Haine (Belgique) » paru en 1984 dans le Bulletin de l’Association française pour l’Ă©tude du Quaternaire est disponible sur PersĂ©e.
Source de l’image : Cahen 1984. Biface trouvĂ© dans le cailloutis de la nappe de Petit-Spiennes lors du creusement du gazoduc, collection privĂ©e.

9 mars 2014

Parution de la Lettre du Patrimoine n°33

Filed under: Publications,Sur le Web — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

lettre-patrimoine33-1
La Lettre du Patrimoine n°33 (janv., fev. et mars. 2014) est disponible sur le site de l’IPW.
Vous pouvez y accĂ©der Ă  partir d’ici
Au sommaire de ce n°
– le beffroi de Mons
– le champ de la bataille de Waterloo
– l’annĂ©e de l’archĂ©ologie
– l’exposition « Vestiges gallo-romains dans la vallĂ©e des eaux-vives » en cours Ă  Treignes
Source : IPW

20 février 2014

Du 12 fĂ©vrier au 22 mars 2014 – Un peu de Spiennes Ă  l’Espace Wallonie Ă  Bruxelles dans le cadre de l’exposition sur l’Atlas subjectif du Hainaut

Filed under: Institutions,Publication sur internet,Spiennes, Mons et sa rĂ©gion — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

atlas
Du mercredi 12 fĂ©vrier au samedi 22 mars 2014, l’Espace Wallonie Ă  Bruxelles prĂ©sente une exposition consacrĂ©e Ă  l’Atlas subjectif du Hainaut du point de vue du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette exposition est rĂ©alisĂ©e par la Fondation Grand-Hornu et Hainaut Culture Tourisme avec le soutien de la Province de Hainaut et de la Wallonie (Commissariat gĂ©nĂ©ral au Tourisme). Pour en savoir plus, consultez le portail de la Wallonie.

Dans ce cadre, la Direction de l’archĂ©ologie du Service public de Wallonie a prĂȘtĂ© quelques unes de ses plus belles haches taillĂ©es issues du site des miniĂšres nĂ©olithiques de Spiennes.
 
Un Atlas subjectif du Hainaut. De quoi s’agit-il ?
L’atlas subjectif est un concept dĂ©veloppĂ© par une desinger nĂ©erlandaise Ă©tablie Ă  Bruxelles Annelys de Vet. Son travail consiste Ă  partir du vu et du connu et de faire travailler l’imaginaire d’acteurs variĂ©s, habitants, artistes, …. Ici le point de dĂ©part est l’Unesco. Le Hainaut offre 19 Ă©lĂ©ments du patrimoine matĂ©riel et immatĂ©riel labellisĂ© Unesco. Annelys de Vet s’Ă©tait dĂ©jĂ  attaquĂ©e Ă  des contrĂ©es aussi diverses que le Mexique, la Hongrie ou la Palestine. Participatif, ce processus donne Ă  voir une gĂ©ographie inĂ©dite, nĂ©e dans l’imaginaire des Hainuyers eux-mĂȘmes. D’ailleurs, voici quelques mois nous vous avions lancĂ© un appel Ă  ce sujet sur ce blog .

Sceptiques ? Alors consultez le volume in extenso sur internet et vous dĂ©couvrirez le rĂ©sultat surprenant obtenu par Annelys de Vet et n’hĂ©sitez pas Ă  laisser votre avis sur le blog des mines de Spiennes.
 

OĂč
Espace Wallonie
Rue du MarchĂ© aux Herbes, 25-27 – 1000 Bruxelles
Zone piétonne. AccÚs STIB : Gare centrale ou De BrouckÚre
SNCB : Gare centrale
Quand
Exposition accessible du 13 février au 22 mars 2014
Du lundi au vendredi de 11h00 Ă  18h00 / Samedi de 13h00 Ă  18h00

A lire aussi http://www.rtbf.be/info/regions/detail_un-atlas-pour-decouvrir-le-hainaut-autrement?id=8200712

23 janvier 2014

Parution « Le monde rural en Condroz namurois, du Ier au XIXe siĂšcle. Vingt-cinq annĂ©es d’activitĂ©s du Service de jeunesse archeolo-J »

Filed under: Institutions,Protohistoire et Histoire,Publications — HĂ©lĂšne Collet @ 3:03

Meuse-Ardenne
L’ASBL « Entre Ardenne et Meuse » nous annonce la parution du nouveau volume de « De la Meuse Ă  l’Ardenne » (n° 45, 2013), rĂ©alisĂ© en collaboration avec le Service de jeunesse archeolo-J:

ArchĂ©ologie entre Meuse et Hoyoux. Le monde rural en Condroz namurois, du Ier au XIXe siĂšcle. Vingt-cinq annĂ©es d’activitĂ©s du Service de jeunesse archeolo-J. Volume 2: Contexte, analyses, sous la direction de RaphaĂ«l Vanmechelen, 352 pages et 243 illustrations en couleurs.
Pour prendre connaissance de la table des matiĂšres Table des matie?res
Le volume est en vente au prix de 35 € (+ 5,50 € de frais d’envoi) et peut ĂȘtre achetĂ© auprĂšs de l’asbl.

Ce volume est la suite de De la Meuse Ă  l’Ardenne, n° 41, 2009: ArchĂ©ologie entre Meuse et Hoyoux. Volume 1: Les sites, sous la direction de RaphaĂ«l Vanmechelen, 232 pages et 221 illustrations en couleurs (25 €).

Site web : www.delameusealardenne.

15 janvier 2014

La Chronique de l’ArchĂ©ologie wallonne n°21 vient de paraĂźtre

Filed under: Publications,Spiennes, Mons et sa rĂ©gion — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

CH21DIM200
La Chronique de l’ArchĂ©ologie wallonne n°21 vient de paraĂźtre. Au sommaire de celle-ci vous retrouverez toute l’actualitĂ© archĂ©ologique de l’annĂ©e 2012 en Wallonie. Le volume est en vente au prix de 12 euros. Pour savoir comment se le procurer, rendez-vous sur la boutique en ligne de l’IPW. Retrouvez-y aussi les Chroniques publiĂ©es prĂ©cĂ©demment.

Pour retrouver l’actualitĂ© concernant en particulier les miniĂšres nĂ©olithiques de silex de Spiennes, nous vous invitons Ă  prendre connaissance de trois articles relatifs Ă  des dĂ©couvertes effectuĂ©es en prospection par Philippe Doumont ayant permis la mise au jour de haches polies et taillĂ©es en silex de Spiennes, d’un court compte-rendu de la campagne de fouilles d’Ă©tĂ© Ă  laquelle ont participĂ© plusieurs Ă©tudiants de l’universitĂ© de Louvain et de Gand et d’un article dĂ©taillĂ© sur la mise en place d’un monitoring des miniĂšres de Petit-Spiennes par Nancy Verstraelen et Luc Funcken, respectivement archĂ©ologue (Service de l’ArchĂ©ologie de LiĂšge) et ingĂ©nieur (Direction de la GĂ©otechnique) du SPW.

– Le Roeulx/Le Roeulx : dĂ©couverte d’une hache polie en silex de Spiennes au lieu-dit «Bois de la Noire Haine», HĂ©lĂšne Collet, Philippe Doumont & Amandyne Rosart, p. 64
– Le Roeulx/Le Roeulx : dĂ©couverte d’une hache taillĂ©e en silex de Spiennes Ă  Gottignies, HĂ©lĂšne Collet, Philippe Doumont & Amandyne Rosart, p. 65-66.
– Mons/Mons : dĂ©couverte d’une hache polie de grandes dimensions en silex Ă  Obourg, Philippe Doumont & Amandyne Rosart, p. 66
– Mons/Spiennes : complĂ©ment d’intervention prĂ©alable Ă  la construction d’un bĂątiment d’accueil des visiteurs au lieu-dit Petit-Spiennes, HĂ©lĂšne Collet & Michel Woodbury, p.66-67.
– Mons/Spiennes : conservation prĂ©ventive des miniĂšres nĂ©olithiques en 2011, Nancy Verstraelen, HĂ©lĂšne Collet, Jean-Philippe-Collin & Luc Funcken, p. 67-70

18 décembre 2013

Chronique de l’ArchĂ©ologie wallonne n°22 : appel Ă  contributions

Filed under: Publications — HĂ©lĂšne Collet @ 6:06

CH20DIM200

L’activitĂ© archĂ©ologique en Wallonie durant l’annĂ©e 2013 (fouiles prĂ©ventives et programmĂ©es, dĂ©couvertes en prospection,…) fera l’objet du volume n°22 de la Chronique de l’ArchĂ©ologie wallonne. Le comitĂ© de rĂ©daction de la Chronique fait appel Ă  vos contributions. Celles-ci doivent leur parvenir pour le 11 avril 2013 au plus tard.
Comme chaque annĂ©e, il est demandĂ© de se conformer scrupuleusement aux instructions aux auteurs que vous trouverez ci-dessous. Vous trouverez aussi les fiches d’auteur et de signalement de site.
appel 22
CAW 22 instructions
Fiche site 22
fiche auteur 22

16 décembre 2013

La revue Notae Praehistoricae n°33 disponible en pdf

Filed under: NĂ©olithique,Paleo et MĂ©so,Publication sur internet — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

image
Le volume n°33/2013 de la revue Notae Praehistoricae faisant Ă©tat de l’actualitĂ© de la recherche en prĂ©histoire en Belgique et dans les pays limitrophes est dĂ©jĂ  entiĂšrement accessible sur la base de donnĂ©es Mars. L’ensemble de ce volume soigneusement prĂ©parĂ© par Ivan Jadin de l’IRSNB est disponible gratuitement et en couleur. AccĂ©dez-y en cliquant ici
Parmi tous les articles de cette livraison plus intĂ©ressants les uns que les autres, nous Ă©pinglerons un article de Luc Moreau, Anne Hauzeur et Ivan Jadin intitulĂ© « La gestion des ressources lithiques dans l’ensemble gravettien de MaisiĂšres-Canal (Bassin de Mons, Hainaut, B). Nouvelles perspectives«  qui intĂ©ressera tous ceux qui travaillent sur le bassin de Mons et ses ressources siliceuses.

15 décembre 2013

La Lettre du Patrimoine n°32 (oct., nov. et dĂ©c. 2013) disponible sur le site de l’IPW

Filed under: Publications,Spiennes, Mons et sa rĂ©gion — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

LDP-32_p6
La Lettre du Patrimoine n°32 (oct., nov. et dĂ©c. 2013) est disponible sur le site de l’IPW. Vous pouvez y accĂ©der Ă  partir d’ici

Au sommaire de ce n° un article sur la valorisation du site des mines néolithiques de Spiennes (p.6)
La mise au jour d’une portion fortifiĂ©e de la ville mĂ©diĂ©vale de Revogne, commune de Beauraing (p.5)
Les vestiges d’un barrage et d’un vivier sur le site de la premiùre abbaye de Villers-la-Ville (p.19 et 20)
L’archĂ©ologie, c’est la classe ! une prĂ©sentation de quatre dossiers pĂ©dagogiques sur l’archĂ©ologie (L’archĂ©ologie et ses mĂ©thodes, La PrĂ©histoire et la Protohistoire, Les Gallo-romains, Le Moyen Âge) rĂ©alisĂ©s par les diffĂ©rentes institutions partenaires du rĂ©seau Archeopass Ă  l’occasion de l’annĂ©e de l’archĂ©ologie qui s’ouvre en fĂ©vrier 2014 (p.7)

Source : IPW

9 décembre 2013

Publication « micromorphologie, phytolithes pour mieux comprendre le dĂ©veloppement urbain de Bruxelles et d’Anvers »

Filed under: Publications — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

800px-Hgn-Agregat_sol_d'activite-LPR
Yannick Devos et plusieurs collĂšgues viennent de publier dans le dernier numĂ©ro de ‘Quaternary International’ deux articles montrant le potentiel que reprĂ©sentent les Ă©tudes de phytholithes et la micromorphologie pour les investigations archĂ©ologique en contexte urbain. Les analyses micromorphologiques sont devenues, ces derniĂšres annĂ©es, une aide fondamentale pour l’Ă©tude des Ă©paisses unitĂ©s stratigraphiques sombres et homogĂšnes dĂ©signĂ©es communĂ©ment comme les terres noires (Dark Earth). De plus cette mĂ©thode permet d’Ă©tudier minutieusement des sĂ©quences microstratifiĂ©es tels que des sols. L’analyse des phytholithes ont montrĂ© quant Ă  elles leur utilitĂ© pour Ă©tudier des contextes oĂč les autres restes de plantes (pollens et restes macrobotaniques) sont mal ou pas conservĂ©s.
Pour en savoir plus
‱Devos, Y., Nicosia, C., Vrydaghs, L. & Modrie, S., 2013. Studying urban stratigraphy: Dark Earth and a microstratified sequence on the site of the Court of Hoogstraeten (Brussels, Belgium). Integrating archaeopedology and phytolith analysis. Quaternary International, 315: 147-166.
‱Devos, Y., Wouters, B., Vrydaghs, L., Tys, D., Bellens, T. & Schryvers, A., 2013. A soil micromorphological study on the origins of the early medieval trading centre of Antwerp (Belgium). Quaternary International, 315: 167-183.
Source : Archeonet Vlaanderen
Source de l’image : wikipĂ©dia, image G.-H. Naton

3 décembre 2013

Un site d’exploitation du silex Ă  Spiennes (Hainaut), au lieu-dit « Petit-Spiennes disponible ici en pdf

web_VA
En 1986, Françoise Gosselin publie « Un site d’exploitation du silex Ă  Spiennes (Hainaut), au lieu-dit « Petit-Spiennes ». Cet ouvrage de 130 pages fait le point sur les fouilles menĂ©es dans la zone miniĂšre de Petit-Spiennes depuis 1953 par la SociĂ©tĂ© de Recherche prĂ©historique en Hainaut.
Outre la description des vestiges et leur interprĂ©tation (en l’occurrence des miniĂšres Ă  silex nĂ©olithiques de 8,5 Ă  9 m de profondeur), Françoise Gosselin Ă©tudie les systĂšmes d’exploitation et le mobilier rencontrĂ© lors des fouilles. Ce dernier est constituĂ© en majeure partie de pics en silex retrouvĂ©s dans les niveaux d’exploitation mais comprend aussi des rĂ©sidus de production des ateliers de taille, de la cĂ©ramique, du grĂšs, des Ă©lĂ©ments fauniques provenant pour leur part du comblement des puits d’accĂšs et mĂȘme quelques fragments osseux d’un pied humain. Cette publication prĂ©sente aussi les premiĂšres datations radiomĂ©triques de structures d’extraction du silex Ă  Spiennes.
Ce sont ces miniĂšres sur lesquelles est construit aujourd’hui le Silex’s, Centre d’interprĂ©tation de Petit-Spiennes dont l’ouverture est programmĂ©e pour le printemps 2015.
GrĂące Ă  l’autorisation de reproduction accordĂ©e par la FĂ©dĂ©ration des ArchĂ©ologues de Wallonie, asbl qui Ă©dite la revue Vie archĂ©ologique, que nous remercions ici, vous trouverez ci-dessous le pdf de cette publication issu du volume 22, aujourd’hui Ă©puisĂ©.
Gosselin 1986_lt2
Pour mentionner la publication
GOSSELIN F., 1986. Un site d’exploitation du silex Ă  Spiennes (Hainaut), au lieu-dit « Petit-Spiennes ». Vie archĂ©ologique, 22 : 33-160.

28 novembre 2013

Parution de la monographie du site médiéval et post-médiéval de Maraßche, une fouille du TGV occidental

Filed under: Publications — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

E&DA24DIM200
INGELS D. (dir.), 2013. Une occupation mĂ©diĂ©vale et post-mĂ©diĂ©vale Ă  MaraĂźche (Tournai/Esplechin). Quelles relations avec l’abbaye Saint-Martin de Tournai ?, Namur (Études et Documents, ArchĂ©ologie, 24).
Edition : IPW
Résumé

LocalisĂ© dans le Tournaisis, Ă  Esplechin, le site du hameau de MaraĂźche livre de nombreux vestiges dont les plus marquants sont des fosses contenant, du moins certaines d’entre elles, un abondant matĂ©riel archĂ©ologique mĂ©diĂ©val et post-mĂ©diĂ©val.
L’approche pluridisciplinaire permet de mesurer l’importance de l’occupation. La gĂ©ographie, la gĂ©ologie et l’observation de cartes anciennes contribuent Ă  replacer le site dans son cadre naturel et Ă  apprĂ©hender l’évolution du paysage. La lecture des donnĂ©es historiques implique un questionnement sur l’origine de cette occupation et son Ă©ventuelle relation avec l’abbaye Saint-Martin de Tournai qui fut l’une des principales implantations bĂ©nĂ©dictines de nos rĂ©gions.

(more…)

31 octobre 2013

Parution – EXSITU n°4

Filed under: Publications — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

COV_EXSITU_okt2013_FIN1-237x300
Le n°4 de la revue EXSITU, la revue de l’archĂ©ologie en Flandres est paru ce mois-ci. Au programme, vous trouverez des sujets aussi divers que la fouille d’une sĂ©pulture de masse Ă  Malines tĂ©moignage d’une insurrection populaire, une nĂ©cropole de l’Age du Fer Ă  Brecht, les vestiges d’Ă©poque romaine les plus importants jamais fouillĂ©s Ă  Londres, Thorikos, un site minier de la GrĂšce antique ou encore les chasseurs de la derniĂšre pĂ©riode glaciaire dans les Ardennes flamandes. Il y a encore bien plus dans ce 4e volume, pour en dĂ©couvrir le contenu complet regardez ci-aprĂšs (more…)

29 septembre 2013

Science… & pseudo-sciences de juillet 2013 sur l’Île de PĂąques

Filed under: Publications — HĂ©lĂšne Collet @ 19:19

AFIS 305
La revue Science… & pseudo-sciences n°305 de juillet 2013 consacre une grande part de sa livraison Ă  l’Île de PĂąques sous le titre de « ĂŽle de PĂąques, suicide Ă©cologique? ». Nicolas Cauwe, Morgan De Dapper et Dominique CoupĂ©, archĂ©ologues des MRAH Ă  Bruxelles et gĂ©omorphologue de l’UniversitĂ© de Gand, confrontent la thĂšse popularisĂ©e par Jared Diamond dans son ouvrage Collapse aux donnĂ©es archĂ©ologiques recueillies Ă  l’occasion des fouilles belges Ă  l’Île de PĂąques mais aussi par des chercheurs d’horizons diffĂ©rents qui voici un an ont Ă©tĂ© rĂ©unis Ă  l’occasion d’un colloque sur ce thĂšme Ă  Bruxelles.
Les auteurs montrent que les donnĂ©es archĂ©ologiques poussent Ă  nuancer fortement la thĂšse Ă  la mode du « suicide Ă©cologique ». Les recherches plurisdisciplinaires ont mis en Ă©vidence la dĂ©forestation qu’a subi l’Ăźle et le bouleversement Ă©cologique que cela a constituĂ© mais aussi les rĂ©ponses adaptatives que les habitants ont apportĂ© via le dĂ©veloppement de techniques agricoles spĂ©cifiques (stone mulch) permettant de pourvoir aux besoins de la population. Les donnĂ©es anthropologiques menĂ©es via l’Ă©tude de squelettes de Pascuans par Caroline Polet (IRSNB) ne mettent en Ă©vidence ni cannibalisme, ni carences alimentaires allant Ă  l’encontre des rĂ©cits de guerres et de famines. D’autres auteurs tels Terry Hunt et Carl Lippo remettent Ă©galement en cause « l’Ă©cocide » soulignant que l’effondrement dĂ©mographique fit suite au contact avec les EuropĂ©ens.

9 septembre 2013

L’homme de NĂ©andertal et des lissoirs en os

Filed under: Paleo et MĂ©so,Publications — Jean-Louis Dubois @ 17:17

Trouvé sur Libé :
« La controverse scientifique sur les relations entre NĂ©andertal et Cro-Magnon rebondit sur un os. L’os, utilisĂ© comme matiĂšre premiĂšre pour des outils – hameçon, aiguille, harpon – fabriquĂ©s avec une technologie distincte de celle des outils de pierre, est une marque de fabrique de notre ancĂȘtre direct, l’homme anatomiquement moderne, nĂ© en Afrique et immigrĂ© en Europe il y a un peu plus de 40 000 ans. NĂ©andertal, lui, ce lourdaud, aurait tout juste copiĂ© son cousin plus futĂ© peu avant de disparaĂźtre. Cette thĂšse des Ă©changes culturels entre Cro-Magnons et NĂ©andertaliens suppose que tout objet issu de ce processus soit datĂ© aprĂšs l’arrivĂ©e des premiers en Europe.
Pas du tout, les NĂ©andertaliens auraient transmis une technologie aux Cro-Magnons ! C’est ce qu’affirme une Ă©quipe internationale de prĂ©historiens, notamment de l’Inrap (Institut national des recherches archĂ©ologiques prĂ©ventives) et de l’Institut Max-Planck de Leipzig.  »

http://www.liberation.fr/sciences/2013/09/05/neandertal-en-passeur-d-os_929694
http://www.pnas.org/content/early/2013/08/08/1302730110

16 juin 2013

Parution de la Chronique de l’ArchĂ©ologie wallonne n°20

Filed under: Publications,Sur le Web — HĂ©lĂšne Collet @ 20:20

CH20DIM200

Si vous voulez tout savoir sur l’actualitĂ© de l’archĂ©ologie en RĂ©gion wallonne en 2011, plongez sur la Chronique de l’ArchĂ©ologie wallonne n°20 paru en 2013, un volume Ă©ditĂ© par le Service public de Wallonie.
Pour vous procurer l’ouvrage, disponible au prix de 12 euros, il vous suffit de le commander auprĂšs de l’IPW, l’Institut du Patrimoine wallon. AccĂ©dez au site en cliquant ici.
Vous pouvez aussi depuis octobre 2013 accéder à cette Chronique en ligne. Cliquez ici.

28 avril 2013

Avril 2013 – parution du n° 3 d’Ex situ, la revue de l’archĂ©ologie en Flandres

Filed under: Publications — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

exsitu3_kijker
Le n°3 de la revue Ex situ, la nouvelle revue consacrĂ©e Ă  l’archĂ©ologie en Flandres est paru ce mois-ci. Au programme, vous trouverez des sujets sur les potiers d’Alost, l’expositon « una storia particolare » sur les Etrusques au musĂ©e de Tongres et les paysans de la prĂ©histoire de Uitbergen. Il y a encore bien plus dans ce 3e volume, pour en dĂ©couvrir le contenu complet cliquez ici.

19 avril 2013

Dans la revue Nature, publication sur l’analyse des rĂ©sidus chimiques sur des poteries J?mon du Japon

Filed under: Paleo et MĂ©so,Publications — HĂ©lĂšne Collet @ 1:01

cover_nature
Dans la livraison n°496 du 18 avril 2013 de la revue Nature, O. E. Craig et al. publient un article intitulĂ© « Earliest evidence for the use of pottery » pp. 351–354 consacrĂ© Ă  l’utilisation de la poterie J?mon au Japon. L’analyse de rĂ©sidus chimiques dĂ©couverts sur cette poterie indique son utilisation pour la prĂ©paration de produits d’origine marine. Cette cĂ©ramique, fabriquĂ©e par des chasseurs-cueilleurs dĂšs 14 000 – 8000 BC, constitue Ă  ce jour l’une des plus anciennes poterie documentĂ©e au monde. Son utilisation pour la cuisson de produits d’origine marine illustre les transformations Ă  l’oeuvre dans les stratĂ©gies alimentaires des derniers chasseurs-cueilleurs.
Source : Nature

9 avril 2013

Rappel – Chronique de l’ArchĂ©ologie wallonne n°21 : appel Ă  contributions

Filed under: Publications — HĂ©lĂšne Collet @ 7:07

CH21DIM200
L’activitĂ© archĂ©ologique en Wallonie durant l’annĂ©e 2012 (fouiles prĂ©ventives et programmĂ©es, dĂ©couvertes en prospection,…) fera l’objet du volume 21 de la Chronique de l’ArchĂ©ologie wallonne. Le comitĂ© de rĂ©daction de la Chronique fait appel Ă  vos contributions. Celles-ci doivent leur parvenir pour le 8 avril 2013 au plus tard.
Comme chaque annĂ©e, il est demandĂ© de se conformer scrupuleusement aux instructions aux auteurs que vous trouverez ci-dessous. Attention cette annĂ©e les instructions ont lĂ©gĂšrement Ă©tĂ© modifiĂ©es. Vous trouverez aussi les fiches d’auteur et de signalement de site.

CAW 21 appel
CAW 21 instructions
fiche auteur 21
Fiche site 21

1 avril 2013

Focus sur la Lettre du Patrimoine n°29 (janvier à mars 2013)

Filed under: Protohistoire et Histoire,Publications,Spiennes, Mons et sa rĂ©gion — HĂ©lĂšne Collet @ 0:00

Lettre du PatrimoineLa Lettre du Patrimoine n°29 de janvier Ă  mars 2013 est disponible sur le site de l’IPW. Au menu de celle-ci, vous trouverez la prĂ©sentation de la publication des fouilles de la cathĂ©drale de Tournai par Jean Plumier, l’Ă©valuation archĂ©ologique menĂ©e au pied de l’Ă©glise Saint-Martin Ă  ChiĂšvres par DolorĂšs Ingels, une prĂ©sentation des occupations de l’Age du Fer et des bivouacs des Temps modernes Ă  Bouge par Michel Siebrand ainsi que la dĂ©couverte de bas-reliefs gallo-romains dans les fondations de la tour Jupiter Ă  Arlon par Denis Henrotay.
Mais au fil des pages vous dĂ©couvrirez bien d’autres choses comme l’action du SPW en matiĂšre d’Ă©tudes pour la restauration, le dynamisme de l’asbl Archeolo-J active depuis 40 ans ou la prĂ©sentation du futur pĂŽle musĂ©al de la Ville de Mons par Xavier Roland.

Source : IPW, la Lettre du Patrimoine n°29

26 février 2013

ERAUL – dĂ©stockage de mars 2013

eraulA partir du 1er mars 2013, l’universitĂ© de LiĂšge vous propose des prix rĂ©duits sur les livres des Ă©ditons Eraul!
Du numĂ©ro 8 au numĂ©ro 126, en dehors des numĂ©ros faisant l’objet d’une offre ci-dessous, les volumes sont au prix de 5euros!
Pour les autres volumes en voici la liste avec les prix:

Bilans quinquennaux (119€) –> Offre spĂ©ciale Ă©tudiants : 50€ / Grand public : 70€ + forfait d’envoi Ă  calculer

1. ERAUL 130 : Le PalĂ©olithique supĂ©rieur europĂ©en. Bilan quinquennal 2006-2011, U.I.S.P.P. Commission VIII (RĂ©union de FlorianopĂłlis, sept. 2011), LiĂšge, 2013, 167 p. – 35€
2. ERAUL 115 : Le PalĂ©olithique supĂ©rieur europĂ©en. Bilan quinquennal 2001-2006, U.I.S.P.P. Commission VIII (RĂ©union de Lisbonne, sept. 2006), LiĂšge, 2006, 153 p. – 25€
3. ERAUL 97 : Le PalĂ©olithique supĂ©rieur europĂ©en. Bilan quinquennal 1996-2001, U.I.S.P.P. Commission VIII (RĂ©union de LiĂšge, sept. 2001), 2001, 171 p. – Ă  tĂ©lĂ©charger au format pdf sur notre site (Ă©puisĂ©)
4. ERAUL 76 : Le PalĂ©olithique supĂ©rieur europĂ©en. Bilan quinquennal 1991-1996, U.I.S.P.P. Commission VIII (RĂ©union de ForlĂŹ, sept. 1996), 1996, 380 p. – 32€
5. ERAUL 52 : Le PalĂ©olithique supĂ©rieur europĂ©en. Bilan quinquennal 1986-1991, U.I.S.P.P. Commission VIII (RĂ©union de Bratislava, septembre 1991), 1991, 369 p. – 27€
(more…)

20 février 2013

Nouveau regard sur la nĂ©olithisation – L’industrie osseuse de l’Anatolie au Bassin parisien via la MĂ©diterranĂ©e

Filed under: Publications — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

couverture_Nouveau-regard-sur-la-néolithisation_72dpipar Isabelle Sidéra

Ce livre explore le versant de la technologie des matiĂšres osseuses sur le parcours de la nĂ©olithisation. Le travail est construit autour des indicateurs que recĂšlent les matiĂšres premiĂšres, les techniques et les fonctions des objets, et d’une comparaison large, englobant l’Europe, la MĂ©diterranĂ©e et le Proche-Orient.

La recherche des ruptures et des continuitĂ©s amĂšne plusieurs hypothĂšses fortes. L’idĂ©e d’un transfert presque intĂ©gral du systĂšme technique des matiĂšres osseuses du Pre-Pottery Neolithic B tel qu’on le voit dans la plaine de Konya dans le NĂ©olithique ancien des Balkans et moins fortement dans le Cardial ibĂ©rique, est avancĂ©e. Dans ces trois lieux, une partie de la production pourrait ĂȘtre structurĂ©e de la mĂȘme façon, autour d’une division du travail associĂ©e Ă  une forme de corporatisme ou d’organisation professionnelle, qui renvoie Ă  une inĂ©galitĂ© sociale. Structure et physionomie de la production changent Ă  la fin du NĂ©olithique ancien, se rĂ©organisant autour d’une production plus ordinaire et d’une nouvelle division du travail, peut-ĂȘtre sexuelle. Dans le RubanĂ©, des objets comportent des signatures rĂ©gionales, expression de rĂ©seaux de circulation des personnes, probablement des femmes, Ă  l’intĂ©rieur de pĂ©rimĂštres gĂ©ographiques dĂ©finis. L’hypothĂšse dĂ©fendue est celle d’un systĂšme d’alliances intra-communautaires structurĂ© au sein de grandes rĂ©gions.

Collection Travaux de la Maison René-GinouvÚs, n° 15

Editions De Boccard.

ISBN : 978-2-7018-0329-6

 

16 février 2013

En librairie : Les Gravettiens

Filed under: Paleo et MĂ©so,Publications — Jean-Pierre LIPPUS @ 0:00

gravettSous la direction de Marcel Otte

Les Gravettiens

Une grande maĂźtrise des armes, crĂ©Ă©es Ă  partir de lames minces et rectilignes, ainsi qu’une extraordinaire extension territoriale, de la SibĂ©rie Ă  l’IbĂ©rie, constituent son identitĂ©.?    Autour de cette gamme constante des valeurs techniques, d’infinies variations marquent les stades Ă©volutifs, les particularitĂ©s rĂ©gionales, les modalitĂ©s fonctionnelles.
Le Gravettien fascine aussi par : un art mobilier trĂ©s riche, avec les cĂ©lĂšbres VĂ©nus (Brassempouy, Dolni Vestonice, Lespugue, Willendorf…); des grottes ornĂ©es avec pour certaines des empreintes de mains nĂ©gatives (Arcy-sur-Cure, Cosquer, Cussac, Pech-Merle…);de gigantesques habitats, avec des cabanes en os de mammouths; de vastes nĂ©cropoles, prĂ©misses d’une trĂ©s prĂ©coce sĂ©dentaritĂ©.
L’unitĂ© fondamentale de cette civilisation enveloppe tout le territoire europĂ©en durant une dizaine de millĂ©naires.?    Ici viennent s’expliquer les valeurs partagĂ©es par les populations ultĂšrieures jusqu’aux confins de l’histoire.
Marcel Otte est professeur de prĂ©histoire Ă  l’universitĂ© de LiĂšge. Il a orientĂ© ses recherches sur les mouvements traditionnels Ă  travers l’Eurasie au cours des temps prĂ©historiques.?Son approche tend vers l’intelligence des systĂšmes symboliques, comme moteurs aux dĂ©veloppements culturels considĂ©rĂ©s sur le long terme.

Ont articipé à cet ouvrage :François Djindjian,Janusz Koslowski, Pierre Noiret, Nejma Goutas, Jacques Jaubert, Valérie Feruglio, Stéphane Petrognani, Dominique Baffier, Michel Girard, lioudmila Lakovla, Martin Oliva, Estelle Bougard, Dominique Henry-Gambier

ISBN 9782877725095
Auteur(s)  – Otte Marcel
Editeur  – Editions Errance
Collection – Civilisations et cultures

« Page prĂ©cĂ©dentePage suivante »

Powered by WordPress